Méfiez-vous toujours de votre voisin.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 « Qu'il est dur de haïr ceux qu'on voudrait aimer. » - Mahomet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Drogué : individu coupé de la société, car la came isole.
Drogué : individu coupé de la société, car la came isole.

Délits : 523
Date d'arrivée : 11/09/2012
Age : 21

Description fédérale
Crime: Difficile à dire
Toutes ces petites choses à savoir:

MessageSujet: « Qu'il est dur de haïr ceux qu'on voudrait aimer. » - Mahomet   Ven 14 Sep - 19:50


Carte d'Identité


NOM : Blues
Prénom(s) : Cocaïne Dalil
Surnom(s) : Coca
Âge : 18ans
Nationalité : Père algérien (ce qui explique pourquoi elle parle si bien l'arabe) et une mère française-anglaise qui la nomma avant de mourir après son accouchement.
Raison de sa présence à Underland : Elle a tué un homme à 15ans

Métier : Trafiquante de drogue
Une phrase qui caractérise son métier : Vendeuse de drogue

Groupe : Prisonnière


Caractère, physique, histoire


CARACTÈRE :
« Dans mon cœur,
le soleil s'est éteint,
ma solitude a pris de l'ampleur,
elle fait partie de mon quotidien. 
Elle est toujours la quand il le faut elle vient me tenir compagnie,
elle m'abandonne quand y'a du monde,
elle dessine ma mélancolie. »


Parlons du caractère de Cocaïne. Que dire ? Par quel point commencer ? Il est assez compliqué et sombre à vrai dire. C'est le genre de personne qui vous laisse crever sur le bord de la route si vous êtes blessés, qui vous ignore si vous demandez de l'aide et qui vous tue si vous cherchez les ennuis. C'est l'indifférence qui fait sa force. Elle est assez égoïste, tout cela est dû aux affreuses images qu'elle a vues étant enfant. C'est son père qui lui forgeait ce caractère. Elle suit les traces de son paternel : elle fume, boit, se drogue et n'hésite pas à tuer pour ses propres intérêts. Cocaïne a ce côté sombre, idiot. En vérité il est difficile de la comprendre, elle a sa propre logique et personne ne doit la contredire car quand Cocaïne dit quelque chose c'est forcément vrai puisqu'elle ne ment pas, quand elle n'est pas sûre elle se tait pour ne pas dire de bêtises.Contrairement à ce que ce début peut vous faire penser, Cocaïne est calme comme fille, elle ne cherche jamais les ennuis aux autres et s'isole souvent seule dans son coin. Elle est très réfléchie, c'est ce qui explique son attitude un peu moue, elle met souvent du temps à comprendre certaines choses n'est pas bête mais elle réfléchit trop. Elle a le don de se poser mille et une questions avant de prendre une décision et met souvent un temps fou à se décider, au fond d'elle la jeune fille a peur de faire une erreur, elle ne veut pas faire les mêmes erreurs que son « modèle » qui est son père. Elle veut toujours montrer qu'elle est la plus forte, la meilleure pour ne pas perdre face aux autres car même si elle n'est pas mauvaise joueuse il y a certaines choses qu'elle ne supporte pas comme la supériorité qu'ils peuvent montrer après avoir gagné. Cocaïne parie uniquement lorsqu'elle est sûre de gagner face à son adversaire et surtout elle ne triche jamais, gagner en trichant n'a aucun sens pour elle et si elle apprend que vous avez triché lors du jeu … Cachez-vous. Elle n'est pas du genre à se vanter et la jeune fille est plutôt réservée. En vérité quand vous voyez Cocaïne de loin elle ressemble à une fille normale qui fume beaucoup, même un peu trop. Même si elle a certaines mauvaises habitudes comme sortir la nuit, elle a quand même une pointe d'innocence qu'elle ne montre jamais à part à une certaine fille. Oui, même si c'est difficile pour elle, Cocaïne fait des efforts pour sourire, pour exprimer ses sentiments face à sa meilleure amie qui la connaît par cœur -ce qui est réciproque. Elle a aussi sa petite naïveté de croire que tout le monde peut être bon au fond de lui, que s'il est mauvais c'est parce qu'il s'est forgé une armure à cause de son passé ou autre mais elle ne le dit à personne, d'ailleurs c'est cette naïveté qui laissa sa meilleure amie pénétrer son cœur. On peut dire qu'il est vraiment difficile de pénétrer le cœur de la fille aux cheveux bleus, elle est vraiment méfiante face aux inconnus et ne leur parle jamais mais si vous arrivez à devenir ami avec elle, vous verrez qu'elle ira jusqu'à vous protéger, qu'elle sera joyeuse à vos côtés et qu'elle vous parlera, elle est directe et ne tourne jamais autour du pot. Elle ne donne pas sa confiance à n'importe qui, surtout quand on trahit la jeune fille : on trahit une fois pas deux. Trahissez-la vous verrez si vous vivez encore longtemps. Car oui la jeune fille a aussi ce mauvais côté de se venger de façon cruelle. Elle couvre ses arrières, engage des hommes avec elle et se venge de façon assez sadique parce que mademoiselle a aussi le don d'avoir une imagination un peu trop développée disons. Elle a facilement des idées qui lui servent, de plus elle a un côté sadique qu'il vaut mieux éviter de côtoyer. Quand on lit tout ça, on a l'impression que Cocaïne est folle, sadique et égoïste ce qui n'est pas faux. Mais elle devint comme cela après la mort d'un proche ou plutôt l’assassinat. Même si elle sourit peu et qu'elle a l'air sans cœur, parfois il lui arrive d'avoir envie d'aider les personnes autour d'elle mais elle ne peut pas : Elle n'ose jamais aller parler aux gens, c'est sans doute de la timidité mais elle n'y arrive pas toute seule. De plus elle ne supporte pas la solitude et préfère avoir une personne sur qui elle peut compter près d'elle mais préfère quand même la solitude aux inconnus. Si des inconnus veulent aborder la jeune fille, il est préférable d'y aller doucement avec elle surtout qu'elle ne parle pas beaucoup, elle préfère écouter les inconnus parler de leur propre vie pour ensuite peut-être aborder certains sujets qui peuvent intéresser la jeune fille. Même si Cocaïne a peu d'amis, elle ne supporterait pas d'être trahie et ce qui lui ferait le plus mal ça serait la perte d'un être cher. D'ailleurs Cocaïne est un peu dépressive mais elle ne le montre pas. Elle ne montre ses sentiments à personne, elle ne sait pas comment faire, elle trouve cela trop difficile et admire les personnes qui y arrivent mais ne leur demandera jamais de l'aide car Cocaïne n'ose pas tout simplement. Cocaïne est juste une fille renfermée sur elle-même qui a du mal à faire confiance et qui n'hésite pas à se venger de la pire manière. Apprenez à la connaître, peut-être sera-t-elle douce avec vous ? C'est possible, il faut juste savoir s'y prendre avec elle car mademoiselle a peur de la trahison, voilà pourquoi elle reste méchante avec les autres même si des fois elle n'en a pas envie. Cocaïne a un bon fond, la preuve avec Amy mais elle laisse la peur prendre le dessus, d'ailleurs celle-ci vit avec Cocaïne depuis sa plus tendre enfance. Même si Cocaïne essaye de faire la forte elle est une fille avec des sentiments avant tout et même si elle ne pleure pas en public, elle le fait souvent quand elle se retrouve seule. Elle est très sensible au fond d'elle. Elle est toujours cette fille innocente, elle se refuse d'aimer mais Amy est une exception, peut-être que vous aussi vous le serez si vous savez vous y prendre . Car il est difficile d'aimer quand sa propre famille nous trahit. De plus la fille n'est jamais allée à l'école ce qui fait qu'elle ignore beaucoup de choses, ce qui la rend curieuse.


Ce qu'elle aime : La drogue ; Les bonbons ; Amy
Ce qu'elle déteste : La solitude ; Les menteurs ; Le jus de raisin



PHYSIQUE :
Passons à la description physique de Cocaïne. Oui, elle est belle mais le problème c'est qu'elle l'ignore. Elle ne prend pas vraiment soin d'elle. La seule chose qu'elle apprécie chez elle ce sont ses longs cheveux de couleur bleue. Ils sont doux au toucher et la demoiselle y fait attention comme la prunelle de ses yeux. D'ailleurs ses yeux ont la même couleur que ses cheveux : ils sont bleus aussi. Habituellement on peut voir une lueur de bonheur dans les yeux des jeunes filles de son âge mais la jeune fille n'a pas cela, ses yeux montrent plus la peur de rencontrer les personnes, ils montrent le malheur qu'elle a subi, la solitude qui la hante. Elle possède un visage avec des traits fins, de longs cils, un petit nez et des lèvres légèrement rosées. La jeune fille est assez grande, toute fine ce qui lui permet de se faufiler un peu partout et comme elle rentre dans beaucoup de vêtements elle peut facilement se déguiser et passer pour quelqu'un d'autre.



HISTOIRE :
Certains disent que la vie s'arrête après la mort,
À la fin d'la mienne je partirai,
Digne, heureuse et sans remords,
Afin de retrouver un monde nouveau,
Un monde dans lequel mon âme sourira au ciel
Et dans mon dos poussera des ailes.

Devenue ange je veille sur mes frères d'en bas,
Tu n'y crois pas mais je t'ai sauvé la vie plus d'une fois.
Pas le temps pour les adieux déjà qu'à trente je suis aux cieux,
J'aimerais t'ouvrir les yeux,
Je ferai de mon mieux.


Chapitre premier : C'est plus des larmes mais des gouttelettes depuis mon cœur est en béton.

« Coca ! Où es-tu ? »

C'est toujours mignon un garçon qui cherche son unique amie. Cocaïne. Combien de larmes as-tu versées pour cet enfant ? Mais le plus important : où es-tu ? Le petit te cherche, tu sais qu'il est triste sans toi . Tu as tant fait pour lui, maintenant tu penses qu'il doit se débrouiller seul . Difficile à dire, tu es si compliquée Cocaïne. Si gentille, si sadique, si mélancolique, si têtue. L'enfant ne voit que tes bons côtés, il ferme les yeux sur les mauvais . Non, tu ne les montres pas, ton côté sadique, ton côté enfant battue, tu avais beau vivre dans un orphelinat ton père passait quelques fois. Tu as muri trop vite Cocaïne, tout ça pour t'occuper de ton « petit frère ». Salem, mais là n'est pas son véritable prénom pour l'instant, appelons le Ciel qui est son véritable prénom. Ah oui, je ne vous ai pas dit leur âge. Cocaïne en avait 15 et Ciel en avait 14.

« L'enfance à tout prix »

« Que fais-tu en pleine rue ? Tu vas attraper froid ! Je t'avais déjà dit de ne pas sortir à une heure pareille Ciel ! » dit-elle en retirant sa veste pour la poser sur les épaules de l'enfant concerné.

Elle le prit par la main et l'emmena chez lui, elle lui fit un signe de la main et rentra à l'orphelinat. Enfin elle n'entra pas vraiment, elle ouvrit la fenêtre de sa chambre et prit son unique trésor : une minuscule boîte fermée à clé. Elle prit une autre veste qu'elle chipa à sa colocataire qui en avait d'autres. Et elle ressortit. Ils allaient venir.

Des hommes vêtus de blanc. Son père : Katemaru était là. Elle serra la boîte de plus en plus fort. Il n'était pas seul : des militaires armés étaient là. Oui Cocaïne, tu es une expérience ratée qui s'est sauvée du laboratoire dans lequel tu es née. Tu n'as pas de mère, juste un père qui te pourchasse pour essayer de t'améliorer, tu n'es pas finis. Quand les militaires se mirent à courir, tu pensais qu'ils venaient pour toi alors qu'en vérité ils étaient là pour enlever des enfants et tuer les bonnes sœurs qui venaient juste de coucher les derniers chenapans qui ne voulaient pas dormir. La fillette resta là, muette, tremblante en observant le sourire sadique qui ornait le visage de son paternel. Quand tu l'observas tu te dis que tu étais comme lui, que toi tu avais tout ce que tu voulais alors que les autres mouraient s'ils n'obéissaient pas. Mais tu ne versas aucune larme, tu ne pouvais pas te montrer faible face à ce monstre qui se moquait ouvertement de toi. Pourquoi m'observes-tu avec horreur ? Je ne suis que ton miroir qui raconte ton histoire alors souris, tout est fini. Tu te souviens, toi, n'est-ce pas . Tu te souviens des sanglots des enfants qui s'entassaient dans le camion du laboratoire. L'homme s'approcha de toi, te caressa ta joue et te prit la boîte des mains. De force, tu savais ce qu'il y avait dedans et tu avais peur qu'il le voit. Oui tu cachais son contenu, tu ne voulais pas que ton père apprenne que tu avais un ami, tu voulais à tout prix protéger ce petit garçon qui dormait en ce moment dans sa chambre. Mais il était plus fort que toi et ordonna à un militaire d'aller le chercher, aussitôt tu commis l'irréparable. Tu pris l'arme du militaire en le frappant.

« Tu bouges, t'y passe ! » cria la fillette.

On croirait entendre un adulte ! Une personne mature qui sait ce qu'elle fait alors qu'en vérité tu ne savais pas, tu voulais que ton ami ait une enfance tranquille et tu sacrifiais ta propre existence pour lui, c'est beaucoup ? Pour Cocaïne non, elle y tenait à son ami et personne ne devait le toucher. Tu tremblais mais tu étais sérieuse, tu le braquas sur ton père et le militaire qui étaient côte à côte. Ton père ne te prit pas au sérieux, jusqu'à ce que tu appuies sur la détente. La balle rasa le visage de Katemaru qui laissa couler un filet de sang. C'est à ce moment qu'ils virent la fille sérieuse, c'est là que ton côté sadique fit son apparition, c'est à ce moment que ton enfance était terminée.

« La misère du monde nous rapproche »

Cocaïne, tu n'avais que 15 ans et tu avais déjà une arme en main. C'est fou non . Rares sont les enfants qui peuvent faire ça. Oui, rares sont les enfants qui ont tué à l'âge de 15 ans pour un simple mais un unique ami. Après avoir tiré une fois, tu tiras une seconde fois pour tuer le militaire qui courait à toi, il tomba par terre avec des larmes dans les yeux, pourtant tu n'avais aucun regret. Tu te fichais amplement de sa famille, tu ignorais la promotion qu'il allait avoir et tu ignorais qu'un enfant n'avait plus de père. Puis d'un tour ta vue se brouilla, tout tournait autour de toi et tu tombas par terre, tu t'endormis ou disons plutôt t'écroulas et tombas dans les pommes, tu étais sous anesthésie à cause d'une piqure que tu avais reçue au coup. Ooooh oui tu étais dangereuse et tu l'es encore plus maintenant.

Chapitre second : Toujours là pour les proches, de mon frère je suis la gardienne.

Tu te croyais à l'hôpital au début. Toute la salle était blanche, il n'y avait pas de fenêtre et seule une vielleuse éclairait la grande salle blanche. Tu te levas avec un mal aux bras. Tu t'étiras mais ça te faisais encore plus mal puis l'écran géant s'alluma et tu vis ton paternel. Je me souviens encore de la méchanceté de ton regard à ce moment, tu voulais éclater en sanglots quand tu voyais Ciel qui essayait de se débattre des mains crasseuses de cet homme. Tu enfonças la porte de ta chambre et courus le plus vite possible mais il était malin, il t'attendait. Quand tu arrivas sans souffle dans la salle d'expérience, un homme t'attrapa par-derrière et t'attacha avec des ceintures pour que tu observes la scène et ça tu l'avais compris. Tu ne pouvais rien faire..

« Cocaïne ! Au secours ! Cocaïne ! » cria l'innocent.

Tu levas la tête et lui affichas ton sourire le plus sincère, le plus beau. Il se mit à pleurer et se tut, avait-il compris ? C'est la question que tu te posais. C'est à ce moment de ta vie que tu te juras de ne jamais avoir de pitié pour personne. Pourquoi être gentil si même notre propre famille nous trompe ?

« Papa, c'est moi que tu veux. Je suis désolée, je ne me sauverais plus du laboratoire mais .. Mais … Je … Laisse le vivre ! »

Il t'observa étonné mais fit « non » de la tête. Il n'avait pas que ça à faire que poser des questions, puis tout commença. Elle observa tout, le sang giclait, l'enfant criait et pleurait et toi avec lui. Tu te sentais tellement mal à l'idée qu'il souffre que tu fis une crise d'angoisse et tombas dans les pommes. Un militaire t'emmena dans une cage et tu repris ton surnom qui était « expérience 562 », Tu te levas et tu voulais partir dans ta chambre mais l'homme te jeta en cage, à côté du corps ensanglanté et mort de Ciel qui ne pouvait plus rire dorénavant. Tu pleuras, tu te tirais les cheveux et voulais même te suicider, tu étais tellement enragée que les hommes t'attachèrent avec du mal pour que tu arrêtes de te faire du mal. Tu avais tout vu, tu pleurais toutes les larmes de ton corps, voilà comment de la petite joyeuse est devenue la cruelle sadique.

« C'est facile d'être lâche et d'abandonner »

Bah alors, tu as sale mine aujourd'hui ! On continue le récit ? Alors, on disait que tu étais dans la cage attachée avec des chaînes en métal. Tu observas le corps en pleurant. Petite enfant dépressive, tu ne savais plus quoi faire. Un militaire arriva et mit un coup sur la cage.

« La ferme espèce de peste ! C'est ta faute s'il est mort alors assume maintenant ! » cria-t-il.

Pourquoi crier ainsi ? Pourquoi tuer un innocent ? Cet enfant n'avait rien demandé, Cocaïne ne put répondre, elle avait la gorge nouée et décida de laisser passer. Que répondre à son insulte . Elle ne pouvait rien dire, dans ce laboratoire elle servait uniquement de cobaye, c'est à cause de cela que tu fumeras et boiras dans ton futur. Cocaïne, tu voulais tout oublier pourquoi ? Pour ne pas chercher à te venger, pour oublier ton impuissance de ce moment que tu craignais tant ou pour oublier toutes tes souffrances . On peut dire sans hésiter que les trois sont de bonnes réponses.

L'homme te tourna le dos et partit. Tu étais tellement énervée que tu crachas par terre, tu étais tellement dégoutée de ton propre père, pourtant à tes yeux il était ton seul parent, ta seule famille ainsi que ton seul modèle. Tu as mal choisi comme modèle mais c'était le seul qui te montrait un peu d'importance dans ce laboratoire infâme.

« Et je ne pourrais te dire, ce que je ne sais pas »

Le temps passa, les années et tu eus enfin 18 ans, les expériences continuaient à leur rythme et l'expérience 562 en avait assez de cette vie. Elle ne parlait presque jamais et tu ne savais même pas ce que tu ressentais. Tu te posais tellement de questions à propos de ton père : quand te laissera-t-il sortir ? Pourquoi l'utiliser elle comme cobaye ? En tout cas, tu n'allais pas perdre espoir. Tu réfléchis, un jour tu trouvas enfin comment sortir d'ici. Mais elle ne trouva rien, rien de chez rien. Son père avait bien fait attention à tout : militaires armés autour de la cage, porte fermée à clef avec caméras. Puis un jour ton père te sortit de cette cage, non pas pour une nouvelle piqure mais pour autre chose. Tu entras, encore avec ces cordes en sang qui te serraient trop. Tu t'assis sur une chaise inconfortable et tu observas cet homme. Il était beau, vraiment. Mais pourquoi autant de méchanceté ?

« Retirez-lui ces cordes et amenez-moi la trousse des premiers soins. » Dit l'homme.

Ton père était vraiment beau, blond aux yeux bleus avec des traits fins. Encore aujourd'hui tu le trouves magnifique quand tu observes sa photo. Les militaires se retiraient les cordes rouges et apportaient une trousse rouge à Katemaru qui leur ordonna de sortir avec un signe de la tête. Il se leva et s'approcha de toi, tu ne bougeais pas et il ouvrit la trousse. Il sortit de quoi te soigner et te banda les deux bras jusqu'aux doigts et partit se rassoir à son bureau. Tu te posais tellement de questions : que va-t-il me dire ? Pourquoi du jour au lendemain me soigne-t-il ? Qu'est-ce qui se passe ? Je rêve, c'est ça je rêve !

« Je suis désolé pour ton ami. »

Tu l'observas étonnée, lui désolé . Là tu confirmas l'idée d'un rêve et te pinças la jambe mais rien, tu étais toujours là dans cette grande salle avec un homme qui était ton paternel, ton seul parent, le monstre de tes nuits.

« Tes excuses ne servent à rien, il est mort maintenant. »
« Cocaïne mon enfant … Tu es majeure maintenant et je suis désolé de savoir que tu vas finir en prison. Vraiment ! J'ai engagé plusieurs avocats pour toi, pour t'éviter la peine de mort. »

STOP ! Ca veut dire quoi ça ? Tu l'observas, intriguée avec de la peur.

« Souviens-toi de l'homme que tu as tué à 15 ans ... Eh bien nous avions menti à sa femme et elle a tout découvert et porta plainte contre toi et demande la peine de mort. Bien sûr je ne vais pas laisser mon enfant mourir ainsi tu comprends . Alors je prends l'affaire en main et nous arrêtons les expériences sur toi. »

« J'ai fais de ma peine une nouvelle arme »

« Mademoiselle ! Attendez mademoiselle ! Est-ce vrai que vous avez tué un homme à 15 ans ? »

Même les journalistes ne te lâchent plus. C'est normal, ils ont besoin de scoop, de ragots croustillants : « La fille qui tua à 15 ans. ». Pas vraiment original leur scoop. Tout avait changé dans la vie de Cocaïne. Maintenant elle vivait dans une villa, elle avait sa propre chambre, son père lui achetait ce que la jeune fille demandait et elle le prit comme modèle pour l'attention qu'il portait sur elle et aussi pour son côté sombre mais ce bonheur n'allait pas durer car le procès allait bientôt avoir lieu, d'ailleurs ce jour arriva assez rapidement. Une voiture luxueuse arriva pour te prendre, tu te rappelles . Tu avais même des gardes du corps. De tous les côtés tu entendais les cris des journalistes. À peine dans le véhicule que celui-ci roula vite et arriva devant un bâtiment assez imposant.

Le procès dura plusieurs heures, la femme était en pleurs ce qui dégouta la fille. Pourquoi pleurer pour un homme qui kidnappait des enfants pour une société malsaine qui utilise ceux-ci comme cobaye ? C'était long, trop long. Puis arriva enfin le jugement du juge. Quand il arriva, tu l'observas seulement étonnée et ne dis rien, cela ne sert à rien de se plaindre ou autre.

« Mademoiselle Blues, je vous juge étant coupable et vous condamne à passer le restant de votre vie à Underland ainsi qu'un dédommagement important envers la famille du mort. Vous pouvez disposer. »

Les militaires arrivèrent mais tu courus sur la femme en question, tu devais te vider. Tu avais passé tellement de temps enfermée que maintenant, avant de partir tu devais lui dire tout ce que tu pensais d'elle, de son mari et de son enfant.

« Espèce d'idiote ! Vous ne savez rien de votre mari et vous pleurez pour lui ! Vous me dégoutez. Cet homme a … »
« Cocaïne assez ! » cria un homme.

Tu te retournas et observas d’où pouvait venir cet ordre et tu vis que c'était ton père. Tu partis le voir et le giflas, il ne répliqua pas.

« Tout ça c'est entièrement et uniquement ta faute ! Tu as gâché ma vie ! Je te déteste tu entends ? »

Tu lui crachas à la figure et les militaires te prirent avec eux. Tu arrivas enfin à Underland. Quand tu y rencontras une fille. Amy. Tu décidas de ne pas lui parler au début puis la discussion arriva d'elle-même. Tu te surpris même à vite lui faire confiance, bien sûr les débuts étaient difficiles entre vous mais cette Native t'intéressait quand même et tu t'accrochas même à elle. Depuis ton arrivée à Underland tu étais beaucoup plus méchante avec les autres mais Amy avait les mots pour t'attendrir. Depuis c'est ta meilleure amie, c'est la première fois que tu as une amitié aussi forte avec une fille et il faut avouer que cela ne te déplaît pas même si tu as du mal. D'ailleurs celle-ci te dit souvent que tu es trop « renfermée sur toi-même ». En tout cas, maintenant tu as appris à « vivre » à Underland et ce n'est que le début de ton aventure dans cette prison.



Et toi, derrière ?


Pseudo : Neko
Depuis combien de temps faites-vous du RP? Un peu plus de 2ans
Avatar de votre personnage : Hatsune Miku - Vocaloid
Comment avez-vous connu le forum ? Je voulais un forum actif pour rp et Amy a trouvé ce forum alors voilà
Commentaire ? J'adore le contexte !
Et enfin, le code : J'aime les fraises, surtout les gâteaux ♥ Mais franchement je sais pas quoi dire sur les choux de Bruxelles, d'ailleurs j'en ai jamais mangé, c'est bon ?



Dernière édition par Cocaïne D. Blues le Lun 17 Sep - 18:10, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Qui désire une bonne bière belge ?
Qui désire une bonne bière belge ?

Délits : 334
Date d'arrivée : 24/08/2012

Description fédérale
Crime: Elle aurait assassiné son ex....
Toutes ces petites choses à savoir:

MessageSujet: Re: « Qu'il est dur de haïr ceux qu'on voudrait aimer. » - Mahomet   Sam 15 Sep - 13:36

Hello !

Bienvenue à toi ^^
J'espère que tu t'amuseras bien parmi nous Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hetalia-world.com/
avatar
C'est d'la bombe !
C'est d'la bombe !

Délits : 1586
Date d'arrivée : 13/08/2012
Age : 23

Description fédérale
Crime: sa naissance
Toutes ces petites choses à savoir:

MessageSujet: Re: « Qu'il est dur de haïr ceux qu'on voudrait aimer. » - Mahomet   Dim 16 Sep - 11:25

Bienvenue !! Ah, Miku, Miku... J'ai jamais trop écouté Vocaloïd, faudrait que je m'y mette un peu. Passé les 4 Alice... ^^
Te fais pas tuer trop vite, surtout. Very Happy


Und der Haifisch der hat Tränen, und die laufen vom Gesicht. Doch der Haifisch lebt im Wasser so die Tränen sieht man nicht.  In der Tiefe ist es einsam und so manche Zähre fließt. Und so kommt es, dass das Wasser in den Meeren salzig ist.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
« Nul n’est censé ignorer la loi. »
« Nul n’est censé ignorer la loi. »

Délits : 121
Date d'arrivée : 06/05/2012

Description fédérale
Crime: /
Toutes ces petites choses à savoir:

MessageSujet: Re: « Qu'il est dur de haïr ceux qu'on voudrait aimer. » - Mahomet   Dim 16 Sep - 11:27

Bienvenue à toi, Cocaïne !
Avec un tel nom, c'est obligé de finir dans la drogue! (oui, jeu de mot pourri, sorry.)
Je lis ta fiche de suite et t'envoie un message pour les éventuelles fautes =)


Règle #1 : Le Passeur a toujours raison.
Règle #2 : Si le Passeur a tort, se référer à la règle #1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://welcome-to-underland.bb-fr.com
avatar

Délits : 114
Date d'arrivée : 25/08/2012
Age : 24

Description fédérale
Crime: Un massacre dans les règles.
Toutes ces petites choses à savoir:

MessageSujet: Re: « Qu'il est dur de haïr ceux qu'on voudrait aimer. » - Mahomet   Dim 16 Sep - 14:46

Bienvenue ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://x0horror-dolls0x.skyblog.com
avatar
Drogué : individu coupé de la société, car la came isole.
Drogué : individu coupé de la société, car la came isole.

Délits : 523
Date d'arrivée : 11/09/2012
Age : 21

Description fédérale
Crime: Difficile à dire
Toutes ces petites choses à savoir:

MessageSujet: Re: « Qu'il est dur de haïr ceux qu'on voudrait aimer. » - Mahomet   Dim 16 Sep - 18:11

Merci beaucoup tout le monde de votre accueil ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Laisse-moi dessiner ta noirceur.
Laisse-moi dessiner ta noirceur.

Délits : 2010
Date d'arrivée : 14/08/2012
Age : 22

MessageSujet: Re: « Qu'il est dur de haïr ceux qu'on voudrait aimer. » - Mahomet   Dim 16 Sep - 19:33

*...en retard...*

...on s'en fiche du retard ! Bienvenuuuuue ! *balance une patate*


Si être bizarre signifie être différent, alors être bizarre n'est pas forcément une mauvaise chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
« Nul n’est censé ignorer la loi. »
« Nul n’est censé ignorer la loi. »

Délits : 121
Date d'arrivée : 06/05/2012

Description fédérale
Crime: /
Toutes ces petites choses à savoir:

MessageSujet: Re: « Qu'il est dur de haïr ceux qu'on voudrait aimer. » - Mahomet   Mer 19 Sep - 17:49

N'oublie pas de prévenir quand tu auras fini tes corrections =)


Règle #1 : Le Passeur a toujours raison.
Règle #2 : Si le Passeur a tort, se référer à la règle #1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://welcome-to-underland.bb-fr.com
avatar
Drogué : individu coupé de la société, car la came isole.
Drogué : individu coupé de la société, car la came isole.

Délits : 523
Date d'arrivée : 11/09/2012
Age : 21

Description fédérale
Crime: Difficile à dire
Toutes ces petites choses à savoir:

MessageSujet: Re: « Qu'il est dur de haïr ceux qu'on voudrait aimer. » - Mahomet   Jeu 20 Sep - 18:10

Bah c'est finit x)


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
« Nul n’est censé ignorer la loi. »
« Nul n’est censé ignorer la loi. »

Délits : 121
Date d'arrivée : 06/05/2012

Description fédérale
Crime: /
Toutes ces petites choses à savoir:

MessageSujet: Re: « Qu'il est dur de haïr ceux qu'on voudrait aimer. » - Mahomet   Jeu 20 Sep - 18:21

Dans ce cas, je te souhaite la bienvenue, Cocaïne !
Tu es dès maintenant validée ! Tu peux donc dès maintenant faire ta fiche de relations & RP ici, RP, flooder... Amuse-toi bien !
Si tu as le moindre souci ou la moindre question, n'hésite pas à demander =)


Règle #1 : Le Passeur a toujours raison.
Règle #2 : Si le Passeur a tort, se référer à la règle #1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://welcome-to-underland.bb-fr.com
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: « Qu'il est dur de haïr ceux qu'on voudrait aimer. » - Mahomet   

Revenir en haut Aller en bas
 

« Qu'il est dur de haïr ceux qu'on voudrait aimer. » - Mahomet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Underland :: Vestibule – Avant de plonger :: Premiers pas :: Fiches d'identité-