Méfiez-vous toujours de votre voisin.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Histoire sans fin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
avatar
C'est d'la bombe !
C'est d'la bombe !

Délits : 1586
Date d'arrivée : 13/08/2012
Age : 23

Description fédérale
Crime: sa naissance
Toutes ces petites choses à savoir:

MessageSujet: Re: Histoire sans fin   Sam 25 Aoû - 17:22

C'est l'histoire d'une patate qui rêvait d'être une princesse-grenouille au pays des asperges. Mais, comme elle ne savait pas parler, elle décida d'aller voir un sorcier qui vivait dans les contrées sauvages des télépathes iroquois. Sur sa route, elle rencontra une vieille tomate qui, entre ses moments de sagesse et de folie, servait de guide aux charpentiers venus de l'autre côté de la mer qui avaient pour habitude de boire un coup avant de s'adresser aux autres gens. Et donc notre patate demanda à la vieille tomate si elle savait comment faire pour rejoindre le pays des télépathes iroquois. Bien sûr, elle l'écrivit, vu qu'elle ne savait pas parler ! Mais il se trouvait que la vieille tomate ne savait pas lire... c'est bête. Alors elle lui fit passer le message en morse ! Et c'est là qu'un Papa Noël tomba du ciel pour lui dire qu'elle était sur la liste des méchants enfants.

En effet, la patate avait, un jour, poussé sa rivale dans une friteuse et la pauvre vieille l'avait maudit, hurlant qu'elle n'avait aucune envie de devenir une frite ! Et qu'elle allait s'en plaindre à Papa Noël ! C'est qu'elle n'avait pas menti, cette gueuse ! Et notre pauvre patate était maintenant dans une situation délicate. Elle voulut proposer un marché au Père Noël : Une bouche pour pouvoir présenter ses excuses à sa patate rivale. (Évidemment, elle écrivit tout ça sur un bout de papier). Le Père Noël resta songeur. Cette idée lui paraissait être une ruse pour que la patate n'ait pas besoin d'aller voir le sorcier. Il réfléchit puis finit par accepter à condition qu'il vienne avec elle pour voir ses excuses.

La patate rumina. Peste ! C'est qu'elle ne comptait pas vraiment les présenter ! Cependant, elle pouvait toujours trouver un moyen de s'éclipser une fois qu'elle aura une bouche ! C'est qu'elle était sournoise, cette patate. Elle accepta donc le marché et tenta de mettre son plan diabolique à exécution. C'est qu'elle avait oublié la tomate !


Und der Haifisch der hat Tränen, und die laufen vom Gesicht. Doch der Haifisch lebt im Wasser so die Tränen sieht man nicht.  In der Tiefe ist es einsam und so manche Zähre fließt. Und so kommt es, dass das Wasser in den Meeren salzig ist.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Qui désire une bonne bière belge ?
Qui désire une bonne bière belge ?

Délits : 334
Date d'arrivée : 24/08/2012

Description fédérale
Crime: Elle aurait assassiné son ex....
Toutes ces petites choses à savoir:

MessageSujet: Re: Histoire sans fin   Sam 25 Aoû - 17:26

C'est l'histoire d'une patate qui rêvait d'être une princesse-grenouille au pays des asperges. Mais, comme elle ne savait pas parler, elle décida d'aller voir un sorcier qui vivait dans les contrées sauvages des télépathes iroquois. Sur sa route, elle rencontra une vieille tomate qui, entre ses moments de sagesse et de folie, servait de guide aux charpentiers venus de l'autre côté de la mer qui avaient pour habitude de boire un coup avant de s'adresser aux autres gens. Et donc notre patate demanda à la vieille tomate si elle savait comment faire pour rejoindre le pays des télépathes iroquois. Bien sûr, elle l'écrivit, vu qu'elle ne savait pas parler ! Mais il se trouvait que la vieille tomate ne savait pas lire... c'est bête. Alors elle lui fit passer le message en morse ! Et c'est là qu'un Papa Noël tomba du ciel pour lui dire qu'elle était sur la liste des méchants enfants.

En effet, la patate avait, un jour, poussé sa rivale dans une friteuse et la pauvre vieille l'avait maudit, hurlant qu'elle n'avait aucune envie de devenir une frite ! Et qu'elle allait s'en plaindre à Papa Noël ! C'est qu'elle n'avait pas menti, cette gueuse ! Et notre pauvre patate était maintenant dans une situation délicate. Elle voulut proposer un marché au Père Noël : Une bouche pour pouvoir présenter ses excuses à sa patate rivale. (Évidemment, elle écrivit tout ça sur un bout de papier). Le Père Noël resta songeur. Cette idée lui paraissait être une ruse pour que la patate n'ait pas besoin d'aller voir le sorcier. Il réfléchit puis finit par accepter à condition qu'il vienne avec elle pour voir ses excuses.

La patate rumina. Peste ! C'est qu'elle ne comptait pas vraiment les présenter ! Cependant, elle pouvait toujours trouver un moyen de s'éclipser une fois qu'elle aura une bouche ! C'est qu'elle était sournoise, cette patate. Elle accepta donc le marché et tenta de mettre son plan diabolique à exécution. C'est qu'elle avait oublié la tomate ! Cette dernière, même si elle savait pas lire, avait compris le petit jeu de la patate et grimpa en cachette dans la hotte de Papa Noël...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hetalia-world.com/
avatar
C'est d'la bombe !
C'est d'la bombe !

Délits : 1586
Date d'arrivée : 13/08/2012
Age : 23

Description fédérale
Crime: sa naissance
Toutes ces petites choses à savoir:

MessageSujet: Re: Histoire sans fin   Sam 25 Aoû - 17:28

C'est l'histoire d'une patate qui rêvait d'être une princesse-grenouille au pays des asperges. Mais, comme elle ne savait pas parler, elle décida d'aller voir un sorcier qui vivait dans les contrées sauvages des télépathes iroquois. Sur sa route, elle rencontra une vieille tomate qui, entre ses moments de sagesse et de folie, servait de guide aux charpentiers venus de l'autre côté de la mer qui avaient pour habitude de boire un coup avant de s'adresser aux autres gens. Et donc notre patate demanda à la vieille tomate si elle savait comment faire pour rejoindre le pays des télépathes iroquois. Bien sûr, elle l'écrivit, vu qu'elle ne savait pas parler ! Mais il se trouvait que la vieille tomate ne savait pas lire... c'est bête. Alors elle lui fit passer le message en morse ! Et c'est là qu'un Papa Noël tomba du ciel pour lui dire qu'elle était sur la liste des méchants enfants.

En effet, la patate avait, un jour, poussé sa rivale dans une friteuse et la pauvre vieille l'avait maudit, hurlant qu'elle n'avait aucune envie de devenir une frite ! Et qu'elle allait s'en plaindre à Papa Noël ! C'est qu'elle n'avait pas menti, cette gueuse ! Et notre pauvre patate était maintenant dans une situation délicate. Elle voulut proposer un marché au Père Noël : Une bouche pour pouvoir présenter ses excuses à sa patate rivale. (Évidemment, elle écrivit tout ça sur un bout de papier). Le Père Noël resta songeur. Cette idée lui paraissait être une ruse pour que la patate n'ait pas besoin d'aller voir le sorcier. Il réfléchit puis finit par accepter à condition qu'il vienne avec elle pour voir ses excuses.

La patate rumina. Peste ! C'est qu'elle ne comptait pas vraiment les présenter ! Cependant, elle pouvait toujours trouver un moyen de s'éclipser une fois qu'elle aura une bouche ! C'est qu'elle était sournoise, cette patate. Elle accepta donc le marché et tenta de mettre son plan diabolique à exécution. C'est qu'elle avait oublié la tomate ! Cette dernière, même si elle savait pas lire, avait compris le petit jeu de la patate et grimpa en cachette dans la hotte de Papa Noël pour la punir de son méfait à venir ! Car oui, la tomate, sous ses faux airs de vieille dame sans rien d'exceptionnel, était à moitié fée...


Und der Haifisch der hat Tränen, und die laufen vom Gesicht. Doch der Haifisch lebt im Wasser so die Tränen sieht man nicht.  In der Tiefe ist es einsam und so manche Zähre fließt. Und so kommt es, dass das Wasser in den Meeren salzig ist.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Qui désire une bonne bière belge ?
Qui désire une bonne bière belge ?

Délits : 334
Date d'arrivée : 24/08/2012

Description fédérale
Crime: Elle aurait assassiné son ex....
Toutes ces petites choses à savoir:

MessageSujet: Re: Histoire sans fin   Sam 25 Aoû - 17:34

C'est l'histoire d'une patate qui rêvait d'être une princesse-grenouille au pays des asperges. Mais, comme elle ne savait pas parler, elle décida d'aller voir un sorcier qui vivait dans les contrées sauvages des télépathes iroquois. Sur sa route, elle rencontra une vieille tomate qui, entre ses moments de sagesse et de folie, servait de guide aux charpentiers venus de l'autre côté de la mer qui avaient pour habitude de boire un coup avant de s'adresser aux autres gens. Et donc notre patate demanda à la vieille tomate si elle savait comment faire pour rejoindre le pays des télépathes iroquois. Bien sûr, elle l'écrivit, vu qu'elle ne savait pas parler ! Mais il se trouvait que la vieille tomate ne savait pas lire... c'est bête. Alors elle lui fit passer le message en morse ! Et c'est là qu'un Papa Noël tomba du ciel pour lui dire qu'elle était sur la liste des méchants enfants.

En effet, la patate avait, un jour, poussé sa rivale dans une friteuse et la pauvre vieille l'avait maudit, hurlant qu'elle n'avait aucune envie de devenir une frite ! Et qu'elle allait s'en plaindre à Papa Noël ! C'est qu'elle n'avait pas menti, cette gueuse ! Et notre pauvre patate était maintenant dans une situation délicate. Elle voulut proposer un marché au Père Noël : Une bouche pour pouvoir présenter ses excuses à sa patate rivale. (Évidemment, elle écrivit tout ça sur un bout de papier). Le Père Noël resta songeur. Cette idée lui paraissait être une ruse pour que la patate n'ait pas besoin d'aller voir le sorcier. Il réfléchit puis finit par accepter à condition qu'il vienne avec elle pour voir ses excuses.

La patate rumina. Peste ! C'est qu'elle ne comptait pas vraiment les présenter ! Cependant, elle pouvait toujours trouver un moyen de s'éclipser une fois qu'elle aura une bouche ! C'est qu'elle était sournoise, cette patate. Elle accepta donc le marché et tenta de mettre son plan diabolique à exécution. C'est qu'elle avait oublié la tomate ! Cette dernière, même si elle savait pas lire, avait compris le petit jeu de la patate et grimpa en cachette dans la hotte de Papa Noël pour la punir de son méfait à venir ! Car oui, la tomate, sous ses faux airs de vieille dame sans rien d'exceptionnel, était à moitié fée ! (La même qui a prêter sa boite à Feliciano dans le premier épisode d'Hetalia ! Que le monde est petit !)
C'est donc, cachée dans la hotte que Tomate partit en compagnie de Patate et Papa Noël pour trouver Patate-Rivale...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hetalia-world.com/
avatar
C'est d'la bombe !
C'est d'la bombe !

Délits : 1586
Date d'arrivée : 13/08/2012
Age : 23

Description fédérale
Crime: sa naissance
Toutes ces petites choses à savoir:

MessageSujet: Re: Histoire sans fin   Sam 25 Aoû - 17:37

C'est l'histoire d'une patate qui rêvait d'être une princesse-grenouille au pays des asperges. Mais, comme elle ne savait pas parler, elle décida d'aller voir un sorcier qui vivait dans les contrées sauvages des télépathes iroquois. Sur sa route, elle rencontra une vieille tomate qui, entre ses moments de sagesse et de folie, servait de guide aux charpentiers venus de l'autre côté de la mer qui avaient pour habitude de boire un coup avant de s'adresser aux autres gens. Et donc notre patate demanda à la vieille tomate si elle savait comment faire pour rejoindre le pays des télépathes iroquois. Bien sûr, elle l'écrivit, vu qu'elle ne savait pas parler ! Mais il se trouvait que la vieille tomate ne savait pas lire... c'est bête. Alors elle lui fit passer le message en morse ! Et c'est là qu'un Papa Noël tomba du ciel pour lui dire qu'elle était sur la liste des méchants enfants.

En effet, la patate avait, un jour, poussé sa rivale dans une friteuse et la pauvre vieille l'avait maudit, hurlant qu'elle n'avait aucune envie de devenir une frite ! Et qu'elle allait s'en plaindre à Papa Noël ! C'est qu'elle n'avait pas menti, cette gueuse ! Et notre pauvre patate était maintenant dans une situation délicate. Elle voulut proposer un marché au Père Noël : Une bouche pour pouvoir présenter ses excuses à sa patate rivale. (Évidemment, elle écrivit tout ça sur un bout de papier). Le Père Noël resta songeur. Cette idée lui paraissait être une ruse pour que la patate n'ait pas besoin d'aller voir le sorcier. Il réfléchit puis finit par accepter à condition qu'il vienne avec elle pour voir ses excuses.

La patate rumina. Peste ! C'est qu'elle ne comptait pas vraiment les présenter ! Cependant, elle pouvait toujours trouver un moyen de s'éclipser une fois qu'elle aura une bouche ! C'est qu'elle était sournoise, cette patate. Elle accepta donc le marché et tenta de mettre son plan diabolique à exécution. C'est qu'elle avait oublié la tomate ! Cette dernière, même si elle savait pas lire, avait compris le petit jeu de la patate et grimpa en cachette dans la hotte de Papa Noël pour la punir de son méfait à venir ! Car oui, la tomate, sous ses faux airs de vieille dame sans rien d'exceptionnel, était à moitié fée ! (La même qui a prêter sa boite à Feliciano dans le premier épisode d'Hetalia ! Que le monde est petit !)
C'est donc, cachée dans la hotte que Tomate partit en compagnie de Patate et Papa Noël pour trouver Patate-Rivale. Le chemin était semé d'embûches : loups, mangeurs de patates (autrement appelés "Allemands"), enfants hystériques... Il en allait de leur santé mentale lorsqu'ils arrivèrent ENFIN à destination ! Mais, malheur ! ...


Und der Haifisch der hat Tränen, und die laufen vom Gesicht. Doch der Haifisch lebt im Wasser so die Tränen sieht man nicht.  In der Tiefe ist es einsam und so manche Zähre fließt. Und so kommt es, dass das Wasser in den Meeren salzig ist.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Qui désire une bonne bière belge ?
Qui désire une bonne bière belge ?

Délits : 334
Date d'arrivée : 24/08/2012

Description fédérale
Crime: Elle aurait assassiné son ex....
Toutes ces petites choses à savoir:

MessageSujet: Re: Histoire sans fin   Sam 25 Aoû - 17:49

C'est l'histoire d'une patate qui rêvait d'être une princesse-grenouille au pays des asperges. Mais, comme elle ne savait pas parler, elle décida d'aller voir un sorcier qui vivait dans les contrées sauvages des télépathes iroquois. Sur sa route, elle rencontra une vieille tomate qui, entre ses moments de sagesse et de folie, servait de guide aux charpentiers venus de l'autre côté de la mer qui avaient pour habitude de boire un coup avant de s'adresser aux autres gens. Et donc notre patate demanda à la vieille tomate si elle savait comment faire pour rejoindre le pays des télépathes iroquois. Bien sûr, elle l'écrivit, vu qu'elle ne savait pas parler ! Mais il se trouvait que la vieille tomate ne savait pas lire... c'est bête. Alors elle lui fit passer le message en morse ! Et c'est là qu'un Papa Noël tomba du ciel pour lui dire qu'elle était sur la liste des méchants enfants.

En effet, la patate avait, un jour, poussé sa rivale dans une friteuse et la pauvre vieille l'avait maudit, hurlant qu'elle n'avait aucune envie de devenir une frite ! Et qu'elle allait s'en plaindre à Papa Noël ! C'est qu'elle n'avait pas menti, cette gueuse ! Et notre pauvre patate était maintenant dans une situation délicate. Elle voulut proposer un marché au Père Noël : Une bouche pour pouvoir présenter ses excuses à sa patate rivale. (Évidemment, elle écrivit tout ça sur un bout de papier). Le Père Noël resta songeur. Cette idée lui paraissait être une ruse pour que la patate n'ait pas besoin d'aller voir le sorcier. Il réfléchit puis finit par accepter à condition qu'il vienne avec elle pour voir ses excuses.

La patate rumina. Peste ! C'est qu'elle ne comptait pas vraiment les présenter ! Cependant, elle pouvait toujours trouver un moyen de s'éclipser une fois qu'elle aura une bouche ! C'est qu'elle était sournoise, cette patate. Elle accepta donc le marché et tenta de mettre son plan diabolique à exécution. C'est qu'elle avait oublié la tomate ! Cette dernière, même si elle savait pas lire, avait compris le petit jeu de la patate et grimpa en cachette dans la hotte de Papa Noël pour la punir de son méfait à venir ! Car oui, la tomate, sous ses faux airs de vieille dame sans rien d'exceptionnel, était à moitié fée ! (La même qui a prêter sa boite à Feliciano dans le premier épisode d'Hetalia ! Que le monde est petit !)
C'est donc, cachée dans la hotte que Tomate partit en compagnie de Patate et Papa Noël pour trouver Patate-Rivale. Le chemin était semé d'embûches : loups, mangeurs de patates (autrement appelés "Allemands"), enfants hystériques... Il en allait de leur santé mentale lorsqu'ils arrivèrent ENFIN à destination ! Mais, malheur ! Patate-Rivale avait été coupé en lamelle et frit en fritte définitivement ! Qui avait donc pu commettre ce crime atroce !?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hetalia-world.com/
avatar
C'est d'la bombe !
C'est d'la bombe !

Délits : 1586
Date d'arrivée : 13/08/2012
Age : 23

Description fédérale
Crime: sa naissance
Toutes ces petites choses à savoir:

MessageSujet: Re: Histoire sans fin   Sam 25 Aoû - 17:54

C'est l'histoire d'une patate qui rêvait d'être une princesse-grenouille au pays des asperges. Mais, comme elle ne savait pas parler, elle décida d'aller voir un sorcier qui vivait dans les contrées sauvages des télépathes iroquois. Sur sa route, elle rencontra une vieille tomate qui, entre ses moments de sagesse et de folie, servait de guide aux charpentiers venus de l'autre côté de la mer qui avaient pour habitude de boire un coup avant de s'adresser aux autres gens. Et donc notre patate demanda à la vieille tomate si elle savait comment faire pour rejoindre le pays des télépathes iroquois. Bien sûr, elle l'écrivit, vu qu'elle ne savait pas parler ! Mais il se trouvait que la vieille tomate ne savait pas lire... c'est bête. Alors elle lui fit passer le message en morse ! Et c'est là qu'un Papa Noël tomba du ciel pour lui dire qu'elle était sur la liste des méchants enfants.

En effet, la patate avait, un jour, poussé sa rivale dans une friteuse et la pauvre vieille l'avait maudit, hurlant qu'elle n'avait aucune envie de devenir une frite ! Et qu'elle allait s'en plaindre à Papa Noël ! C'est qu'elle n'avait pas menti, cette gueuse ! Et notre pauvre patate était maintenant dans une situation délicate. Elle voulut proposer un marché au Père Noël : Une bouche pour pouvoir présenter ses excuses à sa patate rivale. (Évidemment, elle écrivit tout ça sur un bout de papier). Le Père Noël resta songeur. Cette idée lui paraissait être une ruse pour que la patate n'ait pas besoin d'aller voir le sorcier. Il réfléchit puis finit par accepter à condition qu'il vienne avec elle pour voir ses excuses.

La patate rumina. Peste ! C'est qu'elle ne comptait pas vraiment les présenter ! Cependant, elle pouvait toujours trouver un moyen de s'éclipser une fois qu'elle aura une bouche ! C'est qu'elle était sournoise, cette patate. Elle accepta donc le marché et tenta de mettre son plan diabolique à exécution. C'est qu'elle avait oublié la tomate ! Cette dernière, même si elle savait pas lire, avait compris le petit jeu de la patate et grimpa en cachette dans la hotte de Papa Noël pour la punir de son méfait à venir ! Car oui, la tomate, sous ses faux airs de vieille dame sans rien d'exceptionnel, était à moitié fée ! (La même qui a prêter sa boite à Feliciano dans le premier épisode d'Hetalia ! Que le monde est petit !)
C'est donc, cachée dans la hotte que Tomate partit en compagnie de Patate et Papa Noël pour trouver Patate-Rivale. Le chemin était semé d'embûches : loups, mangeurs de patates (autrement appelés "Allemands"), enfants hystériques... Il en allait de leur santé mentale lorsqu'ils arrivèrent ENFIN à destination ! Mais, malheur ! Patate-Rivale avait été coupée en lamelle et frite en frites définitivement ! Qui avait donc pu commettre ce crime atroce !?!

Même Patate en avait gros sur la patate. Elle regarda le Père Noël avec un semblant de terreur. Tomate sortit de la hotte et...


Und der Haifisch der hat Tränen, und die laufen vom Gesicht. Doch der Haifisch lebt im Wasser so die Tränen sieht man nicht.  In der Tiefe ist es einsam und so manche Zähre fließt. Und so kommt es, dass das Wasser in den Meeren salzig ist.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Qui désire une bonne bière belge ?
Qui désire une bonne bière belge ?

Délits : 334
Date d'arrivée : 24/08/2012

Description fédérale
Crime: Elle aurait assassiné son ex....
Toutes ces petites choses à savoir:

MessageSujet: Re: Histoire sans fin   Sam 25 Aoû - 18:16

C'est l'histoire d'une patate qui rêvait d'être une princesse-grenouille au pays des asperges. Mais, comme elle ne savait pas parler, elle décida d'aller voir un sorcier qui vivait dans les contrées sauvages des télépathes iroquois. Sur sa route, elle rencontra une vieille tomate qui, entre ses moments de sagesse et de folie, servait de guide aux charpentiers venus de l'autre côté de la mer qui avaient pour habitude de boire un coup avant de s'adresser aux autres gens. Et donc notre patate demanda à la vieille tomate si elle savait comment faire pour rejoindre le pays des télépathes iroquois. Bien sûr, elle l'écrivit, vu qu'elle ne savait pas parler ! Mais il se trouvait que la vieille tomate ne savait pas lire... c'est bête. Alors elle lui fit passer le message en morse ! Et c'est là qu'un Papa Noël tomba du ciel pour lui dire qu'elle était sur la liste des méchants enfants.

En effet, la patate avait, un jour, poussé sa rivale dans une friteuse et la pauvre vieille l'avait maudit, hurlant qu'elle n'avait aucune envie de devenir une frite ! Et qu'elle allait s'en plaindre à Papa Noël ! C'est qu'elle n'avait pas menti, cette gueuse ! Et notre pauvre patate était maintenant dans une situation délicate. Elle voulut proposer un marché au Père Noël : Une bouche pour pouvoir présenter ses excuses à sa patate rivale. (Évidemment, elle écrivit tout ça sur un bout de papier). Le Père Noël resta songeur. Cette idée lui paraissait être une ruse pour que la patate n'ait pas besoin d'aller voir le sorcier. Il réfléchit puis finit par accepter à condition qu'il vienne avec elle pour voir ses excuses.

La patate rumina. Peste ! C'est qu'elle ne comptait pas vraiment les présenter ! Cependant, elle pouvait toujours trouver un moyen de s'éclipser une fois qu'elle aura une bouche ! C'est qu'elle était sournoise, cette patate. Elle accepta donc le marché et tenta de mettre son plan diabolique à exécution. C'est qu'elle avait oublié la tomate ! Cette dernière, même si elle savait pas lire, avait compris le petit jeu de la patate et grimpa en cachette dans la hotte de Papa Noël pour la punir de son méfait à venir ! Car oui, la tomate, sous ses faux airs de vieille dame sans rien d'exceptionnel, était à moitié fée ! (La même qui a prêter sa boite à Feliciano dans le premier épisode d'Hetalia ! Que le monde est petit !)
C'est donc, cachée dans la hotte que Tomate partit en compagnie de Patate et Papa Noël pour trouver Patate-Rivale. Le chemin était semé d'embûches : loups, mangeurs de patates (autrement appelés "Allemands"), enfants hystériques... Il en allait de leur santé mentale lorsqu'ils arrivèrent ENFIN à destination ! Mais, malheur ! Patate-Rivale avait été coupée en lamelle et frite en frites définitivement ! Qui avait donc pu commettre ce crime atroce !?!

Même Patate en avait gros sur la patate. Elle regarda le Père Noël avec un semblant de terreur. Tomate sortit de la hotte et cria :

- NONNN ! L'infâme Grand-Manitou à encore fait une victime !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hetalia-world.com/
avatar
C'est d'la bombe !
C'est d'la bombe !

Délits : 1586
Date d'arrivée : 13/08/2012
Age : 23

Description fédérale
Crime: sa naissance
Toutes ces petites choses à savoir:

MessageSujet: Re: Histoire sans fin   Sam 25 Aoû - 18:23

C'est l'histoire d'une patate qui rêvait d'être une princesse-grenouille au pays des asperges. Mais, comme elle ne savait pas parler, elle décida d'aller voir un sorcier qui vivait dans les contrées sauvages des télépathes iroquois. Sur sa route, elle rencontra une vieille tomate qui, entre ses moments de sagesse et de folie, servait de guide aux charpentiers venus de l'autre côté de la mer qui avaient pour habitude de boire un coup avant de s'adresser aux autres gens. Et donc notre patate demanda à la vieille tomate si elle savait comment faire pour rejoindre le pays des télépathes iroquois. Bien sûr, elle l'écrivit, vu qu'elle ne savait pas parler ! Mais il se trouvait que la vieille tomate ne savait pas lire... c'est bête. Alors elle lui fit passer le message en morse ! Et c'est là qu'un Papa Noël tomba du ciel pour lui dire qu'elle était sur la liste des méchants enfants.

En effet, la patate avait, un jour, poussé sa rivale dans une friteuse et la pauvre vieille l'avait maudit, hurlant qu'elle n'avait aucune envie de devenir une frite ! Et qu'elle allait s'en plaindre à Papa Noël ! C'est qu'elle n'avait pas menti, cette gueuse ! Et notre pauvre patate était maintenant dans une situation délicate. Elle voulut proposer un marché au Père Noël : Une bouche pour pouvoir présenter ses excuses à sa patate rivale. (Évidemment, elle écrivit tout ça sur un bout de papier). Le Père Noël resta songeur. Cette idée lui paraissait être une ruse pour que la patate n'ait pas besoin d'aller voir le sorcier. Il réfléchit puis finit par accepter à condition qu'il vienne avec elle pour voir ses excuses.

La patate rumina. Peste ! C'est qu'elle ne comptait pas vraiment les présenter ! Cependant, elle pouvait toujours trouver un moyen de s'éclipser une fois qu'elle aura une bouche ! C'est qu'elle était sournoise, cette patate. Elle accepta donc le marché et tenta de mettre son plan diabolique à exécution. C'est qu'elle avait oublié la tomate ! Cette dernière, même si elle savait pas lire, avait compris le petit jeu de la patate et grimpa en cachette dans la hotte de Papa Noël pour la punir de son méfait à venir ! Car oui, la tomate, sous ses faux airs de vieille dame sans rien d'exceptionnel, était à moitié fée ! (La même qui a prêter sa boite à Feliciano dans le premier épisode d'Hetalia ! Que le monde est petit !)
C'est donc, cachée dans la hotte que Tomate partit en compagnie de Patate et Papa Noël pour trouver Patate-Rivale. Le chemin était semé d'embûches : loups, mangeurs de patates (autrement appelés "Allemands"), enfants hystériques... Il en allait de leur santé mentale lorsqu'ils arrivèrent ENFIN à destination ! Mais, malheur ! Patate-Rivale avait été coupée en lamelle et frite en frites définitivement ! Qui avait donc pu commettre ce crime atroce !?!

Même Patate en avait gros sur la patate. Elle regarda le Père Noël avec un semblant de terreur. Tomate sortit de la hotte et cria :

- NONNN ! L'infâme Grand-Manitou à encore fait une victime !!

Les deux autres sursautèrent car, évidemment, ils ne se doutaient pas que Tomate était montée avec eux. Le silence se fit, puis Patate osa demander qui était le Grand-Manitou. Tomate pâlit. C'est que, ce mécréant, c'était...




Und der Haifisch der hat Tränen, und die laufen vom Gesicht. Doch der Haifisch lebt im Wasser so die Tränen sieht man nicht.  In der Tiefe ist es einsam und so manche Zähre fließt. Und so kommt es, dass das Wasser in den Meeren salzig ist.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Qui désire une bonne bière belge ?
Qui désire une bonne bière belge ?

Délits : 334
Date d'arrivée : 24/08/2012

Description fédérale
Crime: Elle aurait assassiné son ex....
Toutes ces petites choses à savoir:

MessageSujet: Re: Histoire sans fin   Sam 25 Aoû - 18:28

C'est l'histoire d'une patate qui rêvait d'être une princesse-grenouille au pays des asperges. Mais, comme elle ne savait pas parler, elle décida d'aller voir un sorcier qui vivait dans les contrées sauvages des télépathes iroquois. Sur sa route, elle rencontra une vieille tomate qui, entre ses moments de sagesse et de folie, servait de guide aux charpentiers venus de l'autre côté de la mer qui avaient pour habitude de boire un coup avant de s'adresser aux autres gens. Et donc notre patate demanda à la vieille tomate si elle savait comment faire pour rejoindre le pays des télépathes iroquois. Bien sûr, elle l'écrivit, vu qu'elle ne savait pas parler ! Mais il se trouvait que la vieille tomate ne savait pas lire... c'est bête. Alors elle lui fit passer le message en morse ! Et c'est là qu'un Papa Noël tomba du ciel pour lui dire qu'elle était sur la liste des méchants enfants.

En effet, la patate avait, un jour, poussé sa rivale dans une friteuse et la pauvre vieille l'avait maudit, hurlant qu'elle n'avait aucune envie de devenir une frite ! Et qu'elle allait s'en plaindre à Papa Noël ! C'est qu'elle n'avait pas menti, cette gueuse ! Et notre pauvre patate était maintenant dans une situation délicate. Elle voulut proposer un marché au Père Noël : Une bouche pour pouvoir présenter ses excuses à sa patate rivale. (Évidemment, elle écrivit tout ça sur un bout de papier). Le Père Noël resta songeur. Cette idée lui paraissait être une ruse pour que la patate n'ait pas besoin d'aller voir le sorcier. Il réfléchit puis finit par accepter à condition qu'il vienne avec elle pour voir ses excuses.

La patate rumina. Peste ! C'est qu'elle ne comptait pas vraiment les présenter ! Cependant, elle pouvait toujours trouver un moyen de s'éclipser une fois qu'elle aura une bouche ! C'est qu'elle était sournoise, cette patate. Elle accepta donc le marché et tenta de mettre son plan diabolique à exécution. C'est qu'elle avait oublié la tomate ! Cette dernière, même si elle savait pas lire, avait compris le petit jeu de la patate et grimpa en cachette dans la hotte de Papa Noël pour la punir de son méfait à venir ! Car oui, la tomate, sous ses faux airs de vieille dame sans rien d'exceptionnel, était à moitié fée ! (La même qui a prêter sa boite à Feliciano dans le premier épisode d'Hetalia ! Que le monde est petit !)
C'est donc, cachée dans la hotte que Tomate partit en compagnie de Patate et Papa Noël pour trouver Patate-Rivale. Le chemin était semé d'embûches : loups, mangeurs de patates (autrement appelés "Allemands"), enfants hystériques... Il en allait de leur santé mentale lorsqu'ils arrivèrent ENFIN à destination ! Mais, malheur ! Patate-Rivale avait été coupée en lamelle et frite en frites définitivement ! Qui avait donc pu commettre ce crime atroce !?!

Même Patate en avait gros sur la patate. Elle regarda le Père Noël avec un semblant de terreur. Tomate sortit de la hotte et cria :

- NONNN ! L'infâme Grand-Manitou à encore fait une victime !!

Les deux autres sursautèrent car, évidemment, ils ne se doutaient pas que Tomate était montée avec eux. Le silence se fit, puis Patate osa demander qui était le Grand-Manitou. Tomate pâlit. C'est que, ce mécréant, c'était le pire mangeur de frites qui existant au monde ! C'était un Belge ! En entendant le mot "Belge", Patate eut un haut-le-coeur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hetalia-world.com/
avatar
C'est d'la bombe !
C'est d'la bombe !

Délits : 1586
Date d'arrivée : 13/08/2012
Age : 23

Description fédérale
Crime: sa naissance
Toutes ces petites choses à savoir:

MessageSujet: Re: Histoire sans fin   Sam 25 Aoû - 18:36

C'est l'histoire d'une patate qui rêvait d'être une princesse-grenouille au pays des asperges. Mais, comme elle ne savait pas parler, elle décida d'aller voir un sorcier qui vivait dans les contrées sauvages des télépathes iroquois. Sur sa route, elle rencontra une vieille tomate qui, entre ses moments de sagesse et de folie, servait de guide aux charpentiers venus de l'autre côté de la mer qui avaient pour habitude de boire un coup avant de s'adresser aux autres gens. Et donc notre patate demanda à la vieille tomate si elle savait comment faire pour rejoindre le pays des télépathes iroquois. Bien sûr, elle l'écrivit, vu qu'elle ne savait pas parler ! Mais il se trouvait que la vieille tomate ne savait pas lire... c'est bête. Alors elle lui fit passer le message en morse ! Et c'est là qu'un Papa Noël tomba du ciel pour lui dire qu'elle était sur la liste des méchants enfants.

En effet, la patate avait, un jour, poussé sa rivale dans une friteuse et la pauvre vieille l'avait maudit, hurlant qu'elle n'avait aucune envie de devenir une frite ! Et qu'elle allait s'en plaindre à Papa Noël ! C'est qu'elle n'avait pas menti, cette gueuse ! Et notre pauvre patate était maintenant dans une situation délicate. Elle voulut proposer un marché au Père Noël : Une bouche pour pouvoir présenter ses excuses à sa patate rivale. (Évidemment, elle écrivit tout ça sur un bout de papier). Le Père Noël resta songeur. Cette idée lui paraissait être une ruse pour que la patate n'ait pas besoin d'aller voir le sorcier. Il réfléchit puis finit par accepter à condition qu'il vienne avec elle pour voir ses excuses.

La patate rumina. Peste ! C'est qu'elle ne comptait pas vraiment les présenter ! Cependant, elle pouvait toujours trouver un moyen de s'éclipser une fois qu'elle aura une bouche ! C'est qu'elle était sournoise, cette patate. Elle accepta donc le marché et tenta de mettre son plan diabolique à exécution. C'est qu'elle avait oublié la tomate ! Cette dernière, même si elle savait pas lire, avait compris le petit jeu de la patate et grimpa en cachette dans la hotte de Papa Noël pour la punir de son méfait à venir ! Car oui, la tomate, sous ses faux airs de vieille dame sans rien d'exceptionnel, était à moitié fée ! (La même qui a prêter sa boite à Feliciano dans le premier épisode d'Hetalia ! Que le monde est petit !)
C'est donc, cachée dans la hotte que Tomate partit en compagnie de Patate et Papa Noël pour trouver Patate-Rivale. Le chemin était semé d'embûches : loups, mangeurs de patates (autrement appelés "Allemands"), enfants hystériques... Il en allait de leur santé mentale lorsqu'ils arrivèrent ENFIN à destination ! Mais, malheur ! Patate-Rivale avait été coupée en lamelle et frite en frites définitivement ! Qui avait donc pu commettre ce crime atroce !?!

Même Patate en avait gros sur la patate. Elle regarda le Père Noël avec un semblant de terreur. Tomate sortit de la hotte et cria :

- NONNN ! L'infâme Grand-Manitou à encore fait une victime !!

Les deux autres sursautèrent car, évidemment, ils ne se doutaient pas que Tomate était montée avec eux. Le silence se fit, puis Patate osa demander qui était le Grand-Manitou. Tomate pâlit. C'est que, ce mécréant, c'était le pire mangeur de frites qui existait au monde ! C'était un Belge ! En entendant le mot "Belge", Patate eut un haut-le-cœur. Le Père Noël voulut qu'ils se rendent là où l'homme se trouvait, elle refusa catégoriquement.

– Quitte à perdre ma bouche, dit-elle, tant pis ! Je refuse d'aller voir ce monstre tant que je suis Patate !

Elle lui tourna la dos et s'enfuit, résolue à trouver le magicien qui la changera en princesse-grenouille...


Und der Haifisch der hat Tränen, und die laufen vom Gesicht. Doch der Haifisch lebt im Wasser so die Tränen sieht man nicht.  In der Tiefe ist es einsam und so manche Zähre fließt. Und so kommt es, dass das Wasser in den Meeren salzig ist.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Qui désire une bonne bière belge ?
Qui désire une bonne bière belge ?

Délits : 334
Date d'arrivée : 24/08/2012

Description fédérale
Crime: Elle aurait assassiné son ex....
Toutes ces petites choses à savoir:

MessageSujet: Re: Histoire sans fin   Sam 25 Aoû - 20:06

C'est l'histoire d'une patate qui rêvait d'être une princesse-grenouille au pays des asperges. Mais, comme elle ne savait pas parler, elle décida d'aller voir un sorcier qui vivait dans les contrées sauvages des télépathes iroquois. Sur sa route, elle rencontra une vieille tomate qui, entre ses moments de sagesse et de folie, servait de guide aux charpentiers venus de l'autre côté de la mer qui avaient pour habitude de boire un coup avant de s'adresser aux autres gens. Et donc notre patate demanda à la vieille tomate si elle savait comment faire pour rejoindre le pays des télépathes iroquois. Bien sûr, elle l'écrivit, vu qu'elle ne savait pas parler ! Mais il se trouvait que la vieille tomate ne savait pas lire... c'est bête. Alors elle lui fit passer le message en morse ! Et c'est là qu'un Papa Noël tomba du ciel pour lui dire qu'elle était sur la liste des méchants enfants.

En effet, la patate avait, un jour, poussé sa rivale dans une friteuse et la pauvre vieille l'avait maudit, hurlant qu'elle n'avait aucune envie de devenir une frite ! Et qu'elle allait s'en plaindre à Papa Noël ! C'est qu'elle n'avait pas menti, cette gueuse ! Et notre pauvre patate était maintenant dans une situation délicate. Elle voulut proposer un marché au Père Noël : Une bouche pour pouvoir présenter ses excuses à sa patate rivale. (Évidemment, elle écrivit tout ça sur un bout de papier). Le Père Noël resta songeur. Cette idée lui paraissait être une ruse pour que la patate n'ait pas besoin d'aller voir le sorcier. Il réfléchit puis finit par accepter à condition qu'il vienne avec elle pour voir ses excuses.

La patate rumina. Peste ! C'est qu'elle ne comptait pas vraiment les présenter ! Cependant, elle pouvait toujours trouver un moyen de s'éclipser une fois qu'elle aura une bouche ! C'est qu'elle était sournoise, cette patate. Elle accepta donc le marché et tenta de mettre son plan diabolique à exécution. C'est qu'elle avait oublié la tomate ! Cette dernière, même si elle savait pas lire, avait compris le petit jeu de la patate et grimpa en cachette dans la hotte de Papa Noël pour la punir de son méfait à venir ! Car oui, la tomate, sous ses faux airs de vieille dame sans rien d'exceptionnel, était à moitié fée ! (La même qui a prêter sa boite à Feliciano dans le premier épisode d'Hetalia ! Que le monde est petit !)
C'est donc, cachée dans la hotte que Tomate partit en compagnie de Patate et Papa Noël pour trouver Patate-Rivale. Le chemin était semé d'embûches : loups, mangeurs de patates (autrement appelés "Allemands"), enfants hystériques... Il en allait de leur santé mentale lorsqu'ils arrivèrent ENFIN à destination ! Mais, malheur ! Patate-Rivale avait été coupée en lamelle et frite en frites définitivement ! Qui avait donc pu commettre ce crime atroce !?!

Même Patate en avait gros sur la patate. Elle regarda le Père Noël avec un semblant de terreur. Tomate sortit de la hotte et cria :

- NONNN ! L'infâme Grand-Manitou à encore fait une victime !!

Les deux autres sursautèrent car, évidemment, ils ne se doutaient pas que Tomate était montée avec eux. Le silence se fit, puis Patate osa demander qui était le Grand-Manitou. Tomate pâlit. C'est que, ce mécréant, c'était le pire mangeur de frites qui existait au monde ! C'était un Belge ! En entendant le mot "Belge", Patate eut un haut-le-cœur. Le Père Noël voulut qu'ils se rendent là où l'homme se trouvait, elle refusa catégoriquement.

– Quitte à perdre ma bouche, dit-elle, tant pis ! Je refuse d'aller voir ce monstre tant que je suis Patate !

Elle lui tourna la dos et s'enfuit, résolue à trouver le magicien qui la changera en princesse-grenouille...
Mais il se trouvait que le dit magicien était retenu en otage par le Grand-Manitou !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hetalia-world.com/
avatar
C'est d'la bombe !
C'est d'la bombe !

Délits : 1586
Date d'arrivée : 13/08/2012
Age : 23

Description fédérale
Crime: sa naissance
Toutes ces petites choses à savoir:

MessageSujet: Re: Histoire sans fin   Sam 25 Aoû - 21:03

C'est l'histoire d'une patate qui rêvait d'être une princesse-grenouille au pays des asperges. Mais, comme elle ne savait pas parler, elle décida d'aller voir un sorcier qui vivait dans les contrées sauvages des télépathes iroquois. Sur sa route, elle rencontra une vieille tomate qui, entre ses moments de sagesse et de folie, servait de guide aux charpentiers venus de l'autre côté de la mer qui avaient pour habitude de boire un coup avant de s'adresser aux autres gens. Et donc notre patate demanda à la vieille tomate si elle savait comment faire pour rejoindre le pays des télépathes iroquois. Bien sûr, elle l'écrivit, vu qu'elle ne savait pas parler ! Mais il se trouvait que la vieille tomate ne savait pas lire... c'est bête. Alors elle lui fit passer le message en morse ! Et c'est là qu'un Papa Noël tomba du ciel pour lui dire qu'elle était sur la liste des méchants enfants.

En effet, la patate avait, un jour, poussé sa rivale dans une friteuse et la pauvre vieille l'avait maudit, hurlant qu'elle n'avait aucune envie de devenir une frite ! Et qu'elle allait s'en plaindre à Papa Noël ! C'est qu'elle n'avait pas menti, cette gueuse ! Et notre pauvre patate était maintenant dans une situation délicate. Elle voulut proposer un marché au Père Noël : Une bouche pour pouvoir présenter ses excuses à sa patate rivale. (Évidemment, elle écrivit tout ça sur un bout de papier). Le Père Noël resta songeur. Cette idée lui paraissait être une ruse pour que la patate n'ait pas besoin d'aller voir le sorcier. Il réfléchit puis finit par accepter à condition qu'il vienne avec elle pour voir ses excuses.

La patate rumina. Peste ! C'est qu'elle ne comptait pas vraiment les présenter ! Cependant, elle pouvait toujours trouver un moyen de s'éclipser une fois qu'elle aura une bouche ! C'est qu'elle était sournoise, cette patate. Elle accepta donc le marché et tenta de mettre son plan diabolique à exécution. C'est qu'elle avait oublié la tomate ! Cette dernière, même si elle savait pas lire, avait compris le petit jeu de la patate et grimpa en cachette dans la hotte de Papa Noël pour la punir de son méfait à venir ! Car oui, la tomate, sous ses faux airs de vieille dame sans rien d'exceptionnel, était à moitié fée ! (La même qui a prêter sa boite à Feliciano dans le premier épisode d'Hetalia ! Que le monde est petit !)
C'est donc, cachée dans la hotte que Tomate partit en compagnie de Patate et Papa Noël pour trouver Patate-Rivale. Le chemin était semé d'embûches : loups, mangeurs de patates (autrement appelés "Allemands"), enfants hystériques... Il en allait de leur santé mentale lorsqu'ils arrivèrent ENFIN à destination ! Mais, malheur ! Patate-Rivale avait été coupée en lamelle et frite en frites définitivement ! Qui avait donc pu commettre ce crime atroce !?!

Même Patate en avait gros sur la patate. Elle regarda le Père Noël avec un semblant de terreur. Tomate sortit de la hotte et cria :

- NONNN ! L'infâme Grand-Manitou à encore fait une victime !!

Les deux autres sursautèrent car, évidemment, ils ne se doutaient pas que Tomate était montée avec eux. Le silence se fit, puis Patate osa demander qui était le Grand-Manitou. Tomate pâlit. C'est que, ce mécréant, c'était le pire mangeur de frites qui existait au monde ! C'était un Belge ! En entendant le mot "Belge", Patate eut un haut-le-cœur. Le Père Noël voulut qu'ils se rendent là où l'homme se trouvait, elle refusa catégoriquement.

– Quitte à perdre ma bouche, dit-elle, tant pis ! Je refuse d'aller voir ce monstre tant que je suis Patate !

Elle lui tourna la dos et s'enfuit, résolue à trouver le magicien qui la changera en princesse-grenouille...
Mais il se trouvait que ledit magicien était retenu en otage par le Grand-Manitou ! Pauvre Patate... Elle qui tenait tant à ne plus redouter les Belge, mais les Français (hmmm, cuisses de grenouiiiilles). Comment allait-elle faire ? Il lui fallait trouver un allié de poids...


Und der Haifisch der hat Tränen, und die laufen vom Gesicht. Doch der Haifisch lebt im Wasser so die Tränen sieht man nicht.  In der Tiefe ist es einsam und so manche Zähre fließt. Und so kommt es, dass das Wasser in den Meeren salzig ist.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Qui désire une bonne bière belge ?
Qui désire une bonne bière belge ?

Délits : 334
Date d'arrivée : 24/08/2012

Description fédérale
Crime: Elle aurait assassiné son ex....
Toutes ces petites choses à savoir:

MessageSujet: Re: Histoire sans fin   Sam 25 Aoû - 21:12

C'est l'histoire d'une patate qui rêvait d'être une princesse-grenouille au pays des asperges. Mais, comme elle ne savait pas parler, elle décida d'aller voir un sorcier qui vivait dans les contrées sauvages des télépathes iroquois. Sur sa route, elle rencontra une vieille tomate qui, entre ses moments de sagesse et de folie, servait de guide aux charpentiers venus de l'autre côté de la mer qui avaient pour habitude de boire un coup avant de s'adresser aux autres gens. Et donc notre patate demanda à la vieille tomate si elle savait comment faire pour rejoindre le pays des télépathes iroquois. Bien sûr, elle l'écrivit, vu qu'elle ne savait pas parler ! Mais il se trouvait que la vieille tomate ne savait pas lire... c'est bête. Alors elle lui fit passer le message en morse ! Et c'est là qu'un Papa Noël tomba du ciel pour lui dire qu'elle était sur la liste des méchants enfants.

En effet, la patate avait, un jour, poussé sa rivale dans une friteuse et la pauvre vieille l'avait maudit, hurlant qu'elle n'avait aucune envie de devenir une frite ! Et qu'elle allait s'en plaindre à Papa Noël ! C'est qu'elle n'avait pas menti, cette gueuse ! Et notre pauvre patate était maintenant dans une situation délicate. Elle voulut proposer un marché au Père Noël : Une bouche pour pouvoir présenter ses excuses à sa patate rivale. (Évidemment, elle écrivit tout ça sur un bout de papier). Le Père Noël resta songeur. Cette idée lui paraissait être une ruse pour que la patate n'ait pas besoin d'aller voir le sorcier. Il réfléchit puis finit par accepter à condition qu'il vienne avec elle pour voir ses excuses.

La patate rumina. Peste ! C'est qu'elle ne comptait pas vraiment les présenter ! Cependant, elle pouvait toujours trouver un moyen de s'éclipser une fois qu'elle aura une bouche ! C'est qu'elle était sournoise, cette patate. Elle accepta donc le marché et tenta de mettre son plan diabolique à exécution. C'est qu'elle avait oublié la tomate ! Cette dernière, même si elle savait pas lire, avait compris le petit jeu de la patate et grimpa en cachette dans la hotte de Papa Noël pour la punir de son méfait à venir ! Car oui, la tomate, sous ses faux airs de vieille dame sans rien d'exceptionnel, était à moitié fée ! (La même qui a prêter sa boite à Feliciano dans le premier épisode d'Hetalia ! Que le monde est petit !)
C'est donc, cachée dans la hotte que Tomate partit en compagnie de Patate et Papa Noël pour trouver Patate-Rivale. Le chemin était semé d'embûches : loups, mangeurs de patates (autrement appelés "Allemands"), enfants hystériques... Il en allait de leur santé mentale lorsqu'ils arrivèrent ENFIN à destination ! Mais, malheur ! Patate-Rivale avait été coupée en lamelle et frite en frites définitivement ! Qui avait donc pu commettre ce crime atroce !?!

Même Patate en avait gros sur la patate. Elle regarda le Père Noël avec un semblant de terreur. Tomate sortit de la hotte et cria :

- NONNN ! L'infâme Grand-Manitou à encore fait une victime !!

Les deux autres sursautèrent car, évidemment, ils ne se doutaient pas que Tomate était montée avec eux. Le silence se fit, puis Patate osa demander qui était le Grand-Manitou. Tomate pâlit. C'est que, ce mécréant, c'était le pire mangeur de frites qui existait au monde ! C'était un Belge ! En entendant le mot "Belge", Patate eut un haut-le-cœur. Le Père Noël voulut qu'ils se rendent là où l'homme se trouvait, elle refusa catégoriquement.

– Quitte à perdre ma bouche, dit-elle, tant pis ! Je refuse d'aller voir ce monstre tant que je suis Patate !

Elle lui tourna la dos et s'enfuit, résolue à trouver le magicien qui la changera en princesse-grenouille...
Mais il se trouvait que ledit magicien était retenu en otage par le Grand-Manitou ! Pauvre Patate... Elle qui tenait tant à ne plus redouter les Belge, mais les Français (hmmm, cuisses de grenouiiiilles). Comment allait-elle faire ? Il lui fallait trouver un allié de poids... un allié comme... Scone-man !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hetalia-world.com/
avatar
C'est d'la bombe !
C'est d'la bombe !

Délits : 1586
Date d'arrivée : 13/08/2012
Age : 23

Description fédérale
Crime: sa naissance
Toutes ces petites choses à savoir:

MessageSujet: Re: Histoire sans fin   Sam 25 Aoû - 22:09

C'est l'histoire d'une patate qui rêvait d'être une princesse-grenouille au pays des asperges. Mais, comme elle ne savait pas parler, elle décida d'aller voir un sorcier qui vivait dans les contrées sauvages des télépathes iroquois. Sur sa route, elle rencontra une vieille tomate qui, entre ses moments de sagesse et de folie, servait de guide aux charpentiers venus de l'autre côté de la mer qui avaient pour habitude de boire un coup avant de s'adresser aux autres gens. Et donc notre patate demanda à la vieille tomate si elle savait comment faire pour rejoindre le pays des télépathes iroquois. Bien sûr, elle l'écrivit, vu qu'elle ne savait pas parler ! Mais il se trouvait que la vieille tomate ne savait pas lire... c'est bête. Alors elle lui fit passer le message en morse ! Et c'est là qu'un Papa Noël tomba du ciel pour lui dire qu'elle était sur la liste des méchants enfants.

En effet, la patate avait, un jour, poussé sa rivale dans une friteuse et la pauvre vieille l'avait maudit, hurlant qu'elle n'avait aucune envie de devenir une frite ! Et qu'elle allait s'en plaindre à Papa Noël ! C'est qu'elle n'avait pas menti, cette gueuse ! Et notre pauvre patate était maintenant dans une situation délicate. Elle voulut proposer un marché au Père Noël : Une bouche pour pouvoir présenter ses excuses à sa patate rivale. (Évidemment, elle écrivit tout ça sur un bout de papier). Le Père Noël resta songeur. Cette idée lui paraissait être une ruse pour que la patate n'ait pas besoin d'aller voir le sorcier. Il réfléchit puis finit par accepter à condition qu'il vienne avec elle pour voir ses excuses.

La patate rumina. Peste ! C'est qu'elle ne comptait pas vraiment les présenter ! Cependant, elle pouvait toujours trouver un moyen de s'éclipser une fois qu'elle aura une bouche ! C'est qu'elle était sournoise, cette patate. Elle accepta donc le marché et tenta de mettre son plan diabolique à exécution. C'est qu'elle avait oublié la tomate ! Cette dernière, même si elle savait pas lire, avait compris le petit jeu de la patate et grimpa en cachette dans la hotte de Papa Noël pour la punir de son méfait à venir ! Car oui, la tomate, sous ses faux airs de vieille dame sans rien d'exceptionnel, était à moitié fée ! (La même qui a prêter sa boite à Feliciano dans le premier épisode d'Hetalia ! Que le monde est petit !)
C'est donc, cachée dans la hotte que Tomate partit en compagnie de Patate et Papa Noël pour trouver Patate-Rivale. Le chemin était semé d'embûches : loups, mangeurs de patates (autrement appelés "Allemands"), enfants hystériques... Il en allait de leur santé mentale lorsqu'ils arrivèrent ENFIN à destination ! Mais, malheur ! Patate-Rivale avait été coupée en lamelle et frite en frites définitivement ! Qui avait donc pu commettre ce crime atroce !?!

Même Patate en avait gros sur la patate. Elle regarda le Père Noël avec un semblant de terreur. Tomate sortit de la hotte et cria :

- NONNN ! L'infâme Grand-Manitou à encore fait une victime !!

Les deux autres sursautèrent car, évidemment, ils ne se doutaient pas que Tomate était montée avec eux. Le silence se fit, puis Patate osa demander qui était le Grand-Manitou. Tomate pâlit. C'est que, ce mécréant, c'était le pire mangeur de frites qui existait au monde ! C'était un Belge ! En entendant le mot "Belge", Patate eut un haut-le-cœur. Le Père Noël voulut qu'ils se rendent là où l'homme se trouvait, elle refusa catégoriquement.

– Quitte à perdre ma bouche, dit-elle, tant pis ! Je refuse d'aller voir ce monstre tant que je suis Patate !

Elle lui tourna la dos et s'enfuit, résolue à trouver le magicien qui la changera en princesse-grenouille...
Mais il se trouvait que ledit magicien était retenu en otage par le Grand-Manitou ! Pauvre Patate... Elle qui tenait tant à ne plus redouter les Belge, mais les Français (hmmm, cuisses de grenouiiiilles). Comment allait-elle faire ? Il lui fallait trouver un allié de poids... un allié comme... Scone-man ! Mais où se trouvait-il ? Elle réfléchit un instant... Mais bien sûr ! Scone-man était là où l'on entendait les cris de dégoût ! Elle tendit l'oreille...


Und der Haifisch der hat Tränen, und die laufen vom Gesicht. Doch der Haifisch lebt im Wasser so die Tränen sieht man nicht.  In der Tiefe ist es einsam und so manche Zähre fließt. Und so kommt es, dass das Wasser in den Meeren salzig ist.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Qui désire une bonne bière belge ?
Qui désire une bonne bière belge ?

Délits : 334
Date d'arrivée : 24/08/2012

Description fédérale
Crime: Elle aurait assassiné son ex....
Toutes ces petites choses à savoir:

MessageSujet: Re: Histoire sans fin   Dim 26 Aoû - 9:25

C'est l'histoire d'une patate qui rêvait d'être une princesse-grenouille au pays des asperges. Mais, comme elle ne savait pas parler, elle décida d'aller voir un sorcier qui vivait dans les contrées sauvages des télépathes iroquois. Sur sa route, elle rencontra une vieille tomate qui, entre ses moments de sagesse et de folie, servait de guide aux charpentiers venus de l'autre côté de la mer qui avaient pour habitude de boire un coup avant de s'adresser aux autres gens. Et donc notre patate demanda à la vieille tomate si elle savait comment faire pour rejoindre le pays des télépathes iroquois. Bien sûr, elle l'écrivit, vu qu'elle ne savait pas parler ! Mais il se trouvait que la vieille tomate ne savait pas lire... c'est bête. Alors elle lui fit passer le message en morse ! Et c'est là qu'un Papa Noël tomba du ciel pour lui dire qu'elle était sur la liste des méchants enfants.

En effet, la patate avait, un jour, poussé sa rivale dans une friteuse et la pauvre vieille l'avait maudit, hurlant qu'elle n'avait aucune envie de devenir une frite ! Et qu'elle allait s'en plaindre à Papa Noël ! C'est qu'elle n'avait pas menti, cette gueuse ! Et notre pauvre patate était maintenant dans une situation délicate. Elle voulut proposer un marché au Père Noël : Une bouche pour pouvoir présenter ses excuses à sa patate rivale. (Évidemment, elle écrivit tout ça sur un bout de papier). Le Père Noël resta songeur. Cette idée lui paraissait être une ruse pour que la patate n'ait pas besoin d'aller voir le sorcier. Il réfléchit puis finit par accepter à condition qu'il vienne avec elle pour voir ses excuses.

La patate rumina. Peste ! C'est qu'elle ne comptait pas vraiment les présenter ! Cependant, elle pouvait toujours trouver un moyen de s'éclipser une fois qu'elle aura une bouche ! C'est qu'elle était sournoise, cette patate. Elle accepta donc le marché et tenta de mettre son plan diabolique à exécution. C'est qu'elle avait oublié la tomate ! Cette dernière, même si elle savait pas lire, avait compris le petit jeu de la patate et grimpa en cachette dans la hotte de Papa Noël pour la punir de son méfait à venir ! Car oui, la tomate, sous ses faux airs de vieille dame sans rien d'exceptionnel, était à moitié fée ! (La même qui a prêter sa boite à Feliciano dans le premier épisode d'Hetalia ! Que le monde est petit !)
C'est donc, cachée dans la hotte que Tomate partit en compagnie de Patate et Papa Noël pour trouver Patate-Rivale. Le chemin était semé d'embûches : loups, mangeurs de patates (autrement appelés "Allemands"), enfants hystériques... Il en allait de leur santé mentale lorsqu'ils arrivèrent ENFIN à destination ! Mais, malheur ! Patate-Rivale avait été coupée en lamelle et frite en frites définitivement ! Qui avait donc pu commettre ce crime atroce !?!

Même Patate en avait gros sur la patate. Elle regarda le Père Noël avec un semblant de terreur. Tomate sortit de la hotte et cria :

- NONNN ! L'infâme Grand-Manitou à encore fait une victime !!

Les deux autres sursautèrent car, évidemment, ils ne se doutaient pas que Tomate était montée avec eux. Le silence se fit, puis Patate osa demander qui était le Grand-Manitou. Tomate pâlit. C'est que, ce mécréant, c'était le pire mangeur de frites qui existait au monde ! C'était un Belge ! En entendant le mot "Belge", Patate eut un haut-le-cœur. Le Père Noël voulut qu'ils se rendent là où l'homme se trouvait, elle refusa catégoriquement.

– Quitte à perdre ma bouche, dit-elle, tant pis ! Je refuse d'aller voir ce monstre tant que je suis Patate !

Elle lui tourna la dos et s'enfuit, résolue à trouver le magicien qui la changera en princesse-grenouille...
Mais il se trouvait que ledit magicien était retenu en otage par le Grand-Manitou ! Pauvre Patate... Elle qui tenait tant à ne plus redouter les Belge, mais les Français (hmmm, cuisses de grenouiiiilles). Comment allait-elle faire ? Il lui fallait trouver un allié de poids... un allié comme... Scone-man ! Mais où se trouvait-il ? Elle réfléchit un instant... Mais bien sûr ! Scone-man était là où l'on entendait les cris de dégoût ! Elle tendit l'oreille à la recherche du "Beeeuurrk !" singulier à la présence de Scone-man mais n'étendit rien... Elle devait le chercher... même si ça lui prendrait du temps !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hetalia-world.com/
avatar
C'est d'la bombe !
C'est d'la bombe !

Délits : 1586
Date d'arrivée : 13/08/2012
Age : 23

Description fédérale
Crime: sa naissance
Toutes ces petites choses à savoir:

MessageSujet: Re: Histoire sans fin   Dim 26 Aoû - 9:34

C'est l'histoire d'une patate qui rêvait d'être une princesse-grenouille au pays des asperges. Mais, comme elle ne savait pas parler, elle décida d'aller voir un sorcier qui vivait dans les contrées sauvages des télépathes iroquois. Sur sa route, elle rencontra une vieille tomate qui, entre ses moments de sagesse et de folie, servait de guide aux charpentiers venus de l'autre côté de la mer qui avaient pour habitude de boire un coup avant de s'adresser aux autres gens. Et donc notre patate demanda à la vieille tomate si elle savait comment faire pour rejoindre le pays des télépathes iroquois. Bien sûr, elle l'écrivit, vu qu'elle ne savait pas parler ! Mais il se trouvait que la vieille tomate ne savait pas lire... c'est bête. Alors elle lui fit passer le message en morse ! Et c'est là qu'un Papa Noël tomba du ciel pour lui dire qu'elle était sur la liste des méchants enfants.

En effet, la patate avait, un jour, poussé sa rivale dans une friteuse et la pauvre vieille l'avait maudit, hurlant qu'elle n'avait aucune envie de devenir une frite ! Et qu'elle allait s'en plaindre à Papa Noël ! C'est qu'elle n'avait pas menti, cette gueuse ! Et notre pauvre patate était maintenant dans une situation délicate. Elle voulut proposer un marché au Père Noël : Une bouche pour pouvoir présenter ses excuses à sa patate rivale. (Évidemment, elle écrivit tout ça sur un bout de papier). Le Père Noël resta songeur. Cette idée lui paraissait être une ruse pour que la patate n'ait pas besoin d'aller voir le sorcier. Il réfléchit puis finit par accepter à condition qu'il vienne avec elle pour voir ses excuses.

La patate rumina. Peste ! C'est qu'elle ne comptait pas vraiment les présenter ! Cependant, elle pouvait toujours trouver un moyen de s'éclipser une fois qu'elle aura une bouche ! C'est qu'elle était sournoise, cette patate. Elle accepta donc le marché et tenta de mettre son plan diabolique à exécution. C'est qu'elle avait oublié la tomate ! Cette dernière, même si elle savait pas lire, avait compris le petit jeu de la patate et grimpa en cachette dans la hotte de Papa Noël pour la punir de son méfait à venir ! Car oui, la tomate, sous ses faux airs de vieille dame sans rien d'exceptionnel, était à moitié fée ! (La même qui a prêter sa boite à Feliciano dans le premier épisode d'Hetalia ! Que le monde est petit !)
C'est donc, cachée dans la hotte que Tomate partit en compagnie de Patate et Papa Noël pour trouver Patate-Rivale. Le chemin était semé d'embûches : loups, mangeurs de patates (autrement appelés "Allemands"), enfants hystériques... Il en allait de leur santé mentale lorsqu'ils arrivèrent ENFIN à destination ! Mais, malheur ! Patate-Rivale avait été coupée en lamelle et frite en frites définitivement ! Qui avait donc pu commettre ce crime atroce !?!

Même Patate en avait gros sur la patate. Elle regarda le Père Noël avec un semblant de terreur. Tomate sortit de la hotte et cria :

- NONNN ! L'infâme Grand-Manitou à encore fait une victime !!

Les deux autres sursautèrent car, évidemment, ils ne se doutaient pas que Tomate était montée avec eux. Le silence se fit, puis Patate osa demander qui était le Grand-Manitou. Tomate pâlit. C'est que, ce mécréant, c'était le pire mangeur de frites qui existait au monde ! C'était un Belge ! En entendant le mot "Belge", Patate eut un haut-le-cœur. Le Père Noël voulut qu'ils se rendent là où l'homme se trouvait, elle refusa catégoriquement.

– Quitte à perdre ma bouche, dit-elle, tant pis ! Je refuse d'aller voir ce monstre tant que je suis Patate !

Elle lui tourna la dos et s'enfuit, résolue à trouver le magicien qui la changera en princesse-grenouille...
Mais il se trouvait que ledit magicien était retenu en otage par le Grand-Manitou ! Pauvre Patate... Elle qui tenait tant à ne plus redouter les Belge, mais les Français (hmmm, cuisses de grenouiiiilles). Comment allait-elle faire ? Il lui fallait trouver un allié de poids... un allié comme... Scone-man ! Mais où se trouvait-il ? Elle réfléchit un instant... Mais bien sûr ! Scone-man était là où l'on entendait les cris de dégoût ! Elle tendit l'oreille à la recherche du "Beeeuurrk !" singulier à la présence de Scone-man mais n'étendit rien... Elle devait le chercher... même si ça lui prendrait du temps !!!

Là encore, un inconnu survint. C'était Gelée. Elle n'avait pas de chance Gelée, elle était détestée. Mais grande amie de Scone-man. Elle proposa à Patate de la mener à lui à une condition : ...


Und der Haifisch der hat Tränen, und die laufen vom Gesicht. Doch der Haifisch lebt im Wasser so die Tränen sieht man nicht.  In der Tiefe ist es einsam und so manche Zähre fließt. Und so kommt es, dass das Wasser in den Meeren salzig ist.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Qui désire une bonne bière belge ?
Qui désire une bonne bière belge ?

Délits : 334
Date d'arrivée : 24/08/2012

Description fédérale
Crime: Elle aurait assassiné son ex....
Toutes ces petites choses à savoir:

MessageSujet: Re: Histoire sans fin   Dim 26 Aoû - 9:41

C'est l'histoire d'une patate qui rêvait d'être une princesse-grenouille au pays des asperges. Mais, comme elle ne savait pas parler, elle décida d'aller voir un sorcier qui vivait dans les contrées sauvages des télépathes iroquois. Sur sa route, elle rencontra une vieille tomate qui, entre ses moments de sagesse et de folie, servait de guide aux charpentiers venus de l'autre côté de la mer qui avaient pour habitude de boire un coup avant de s'adresser aux autres gens. Et donc notre patate demanda à la vieille tomate si elle savait comment faire pour rejoindre le pays des télépathes iroquois. Bien sûr, elle l'écrivit, vu qu'elle ne savait pas parler ! Mais il se trouvait que la vieille tomate ne savait pas lire... c'est bête. Alors elle lui fit passer le message en morse ! Et c'est là qu'un Papa Noël tomba du ciel pour lui dire qu'elle était sur la liste des méchants enfants.

En effet, la patate avait, un jour, poussé sa rivale dans une friteuse et la pauvre vieille l'avait maudit, hurlant qu'elle n'avait aucune envie de devenir une frite ! Et qu'elle allait s'en plaindre à Papa Noël ! C'est qu'elle n'avait pas menti, cette gueuse ! Et notre pauvre patate était maintenant dans une situation délicate. Elle voulut proposer un marché au Père Noël : Une bouche pour pouvoir présenter ses excuses à sa patate rivale. (Évidemment, elle écrivit tout ça sur un bout de papier). Le Père Noël resta songeur. Cette idée lui paraissait être une ruse pour que la patate n'ait pas besoin d'aller voir le sorcier. Il réfléchit puis finit par accepter à condition qu'il vienne avec elle pour voir ses excuses.

La patate rumina. Peste ! C'est qu'elle ne comptait pas vraiment les présenter ! Cependant, elle pouvait toujours trouver un moyen de s'éclipser une fois qu'elle aura une bouche ! C'est qu'elle était sournoise, cette patate. Elle accepta donc le marché et tenta de mettre son plan diabolique à exécution. C'est qu'elle avait oublié la tomate ! Cette dernière, même si elle savait pas lire, avait compris le petit jeu de la patate et grimpa en cachette dans la hotte de Papa Noël pour la punir de son méfait à venir ! Car oui, la tomate, sous ses faux airs de vieille dame sans rien d'exceptionnel, était à moitié fée ! (La même qui a prêter sa boite à Feliciano dans le premier épisode d'Hetalia ! Que le monde est petit !)
C'est donc, cachée dans la hotte que Tomate partit en compagnie de Patate et Papa Noël pour trouver Patate-Rivale. Le chemin était semé d'embûches : loups, mangeurs de patates (autrement appelés "Allemands"), enfants hystériques... Il en allait de leur santé mentale lorsqu'ils arrivèrent ENFIN à destination ! Mais, malheur ! Patate-Rivale avait été coupée en lamelle et frite en frites définitivement ! Qui avait donc pu commettre ce crime atroce !?!

Même Patate en avait gros sur la patate. Elle regarda le Père Noël avec un semblant de terreur. Tomate sortit de la hotte et cria :

- NONNN ! L'infâme Grand-Manitou à encore fait une victime !!

Les deux autres sursautèrent car, évidemment, ils ne se doutaient pas que Tomate était montée avec eux. Le silence se fit, puis Patate osa demander qui était le Grand-Manitou. Tomate pâlit. C'est que, ce mécréant, c'était le pire mangeur de frites qui existait au monde ! C'était un Belge ! En entendant le mot "Belge", Patate eut un haut-le-cœur. Le Père Noël voulut qu'ils se rendent là où l'homme se trouvait, elle refusa catégoriquement.

– Quitte à perdre ma bouche, dit-elle, tant pis ! Je refuse d'aller voir ce monstre tant que je suis Patate !

Elle lui tourna la dos et s'enfuit, résolue à trouver le magicien qui la changera en princesse-grenouille...
Mais il se trouvait que ledit magicien était retenu en otage par le Grand-Manitou ! Pauvre Patate... Elle qui tenait tant à ne plus redouter les Belge, mais les Français (hmmm, cuisses de grenouiiiilles). Comment allait-elle faire ? Il lui fallait trouver un allié de poids... un allié comme... Scone-man ! Mais où se trouvait-il ? Elle réfléchit un instant... Mais bien sûr ! Scone-man était là où l'on entendait les cris de dégoût ! Elle tendit l'oreille à la recherche du "Beeeuurrk !" singulier à la présence de Scone-man mais n'étendit rien... Elle devait le chercher... même si ça lui prendrait du temps !!!

Là encore, un inconnu survint. C'était Gelée. Elle n'avait pas de chance Gelée, elle était détestée. Mais grande amie de Scone-man. Elle proposa à Patate de la mener à lui à une condition :

- Je veux bien te mener à Scone-man à condition que tu me donnes ta PlayStation 3 !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hetalia-world.com/
avatar
C'est d'la bombe !
C'est d'la bombe !

Délits : 1586
Date d'arrivée : 13/08/2012
Age : 23

Description fédérale
Crime: sa naissance
Toutes ces petites choses à savoir:

MessageSujet: Re: Histoire sans fin   Dim 26 Aoû - 9:46

C'est l'histoire d'une patate qui rêvait d'être une princesse-grenouille au pays des asperges. Mais, comme elle ne savait pas parler, elle décida d'aller voir un sorcier qui vivait dans les contrées sauvages des télépathes iroquois. Sur sa route, elle rencontra une vieille tomate qui, entre ses moments de sagesse et de folie, servait de guide aux charpentiers venus de l'autre côté de la mer qui avaient pour habitude de boire un coup avant de s'adresser aux autres gens. Et donc notre patate demanda à la vieille tomate si elle savait comment faire pour rejoindre le pays des télépathes iroquois. Bien sûr, elle l'écrivit, vu qu'elle ne savait pas parler ! Mais il se trouvait que la vieille tomate ne savait pas lire... c'est bête. Alors elle lui fit passer le message en morse ! Et c'est là qu'un Papa Noël tomba du ciel pour lui dire qu'elle était sur la liste des méchants enfants.

En effet, la patate avait, un jour, poussé sa rivale dans une friteuse et la pauvre vieille l'avait maudit, hurlant qu'elle n'avait aucune envie de devenir une frite ! Et qu'elle allait s'en plaindre à Papa Noël ! C'est qu'elle n'avait pas menti, cette gueuse ! Et notre pauvre patate était maintenant dans une situation délicate. Elle voulut proposer un marché au Père Noël : Une bouche pour pouvoir présenter ses excuses à sa patate rivale. (Évidemment, elle écrivit tout ça sur un bout de papier). Le Père Noël resta songeur. Cette idée lui paraissait être une ruse pour que la patate n'ait pas besoin d'aller voir le sorcier. Il réfléchit puis finit par accepter à condition qu'il vienne avec elle pour voir ses excuses.

La patate rumina. Peste ! C'est qu'elle ne comptait pas vraiment les présenter ! Cependant, elle pouvait toujours trouver un moyen de s'éclipser une fois qu'elle aura une bouche ! C'est qu'elle était sournoise, cette patate. Elle accepta donc le marché et tenta de mettre son plan diabolique à exécution. C'est qu'elle avait oublié la tomate ! Cette dernière, même si elle savait pas lire, avait compris le petit jeu de la patate et grimpa en cachette dans la hotte de Papa Noël pour la punir de son méfait à venir ! Car oui, la tomate, sous ses faux airs de vieille dame sans rien d'exceptionnel, était à moitié fée ! (La même qui a prêter sa boite à Feliciano dans le premier épisode d'Hetalia ! Que le monde est petit !)
C'est donc, cachée dans la hotte que Tomate partit en compagnie de Patate et Papa Noël pour trouver Patate-Rivale. Le chemin était semé d'embûches : loups, mangeurs de patates (autrement appelés "Allemands"), enfants hystériques... Il en allait de leur santé mentale lorsqu'ils arrivèrent ENFIN à destination ! Mais, malheur ! Patate-Rivale avait été coupée en lamelle et frite en frites définitivement ! Qui avait donc pu commettre ce crime atroce !?!

Même Patate en avait gros sur la patate. Elle regarda le Père Noël avec un semblant de terreur. Tomate sortit de la hotte et cria :

- NONNN ! L'infâme Grand-Manitou à encore fait une victime !!

Les deux autres sursautèrent car, évidemment, ils ne se doutaient pas que Tomate était montée avec eux. Le silence se fit, puis Patate osa demander qui était le Grand-Manitou. Tomate pâlit. C'est que, ce mécréant, c'était le pire mangeur de frites qui existait au monde ! C'était un Belge ! En entendant le mot "Belge", Patate eut un haut-le-cœur. Le Père Noël voulut qu'ils se rendent là où l'homme se trouvait, elle refusa catégoriquement.

– Quitte à perdre ma bouche, dit-elle, tant pis ! Je refuse d'aller voir ce monstre tant que je suis Patate !

Elle lui tourna la dos et s'enfuit, résolue à trouver le magicien qui la changera en princesse-grenouille...
Mais il se trouvait que ledit magicien était retenu en otage par le Grand-Manitou ! Pauvre Patate... Elle qui tenait tant à ne plus redouter les Belge, mais les Français (hmmm, cuisses de grenouiiiilles). Comment allait-elle faire ? Il lui fallait trouver un allié de poids... un allié comme... Scone-man ! Mais où se trouvait-il ? Elle réfléchit un instant... Mais bien sûr ! Scone-man était là où l'on entendait les cris de dégoût ! Elle tendit l'oreille à la recherche du "Beeeuurrk !" singulier à la présence de Scone-man mais n'étendit rien... Elle devait le chercher... même si ça lui prendrait du temps !!!

Là encore, un inconnu survint. C'était Gelée. Elle n'avait pas de chance Gelée, elle était détestée. Mais grande amie de Scone-man. Elle proposa à Patate de la mener à lui à une condition :

- Je veux bien te mener à Scone-man à condition que tu me donnes ta PlayStation 3 !

Patate était horrifiée. Comment Gelée pouvait-elle oser lui demander ça ?! C'était impensable ! Sa PlayStation, c'était...


Und der Haifisch der hat Tränen, und die laufen vom Gesicht. Doch der Haifisch lebt im Wasser so die Tränen sieht man nicht.  In der Tiefe ist es einsam und so manche Zähre fließt. Und so kommt es, dass das Wasser in den Meeren salzig ist.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Qui désire une bonne bière belge ?
Qui désire une bonne bière belge ?

Délits : 334
Date d'arrivée : 24/08/2012

Description fédérale
Crime: Elle aurait assassiné son ex....
Toutes ces petites choses à savoir:

MessageSujet: Re: Histoire sans fin   Dim 26 Aoû - 9:53

C'est l'histoire d'une patate qui rêvait d'être une princesse-grenouille au pays des asperges. Mais, comme elle ne savait pas parler, elle décida d'aller voir un sorcier qui vivait dans les contrées sauvages des télépathes iroquois. Sur sa route, elle rencontra une vieille tomate qui, entre ses moments de sagesse et de folie, servait de guide aux charpentiers venus de l'autre côté de la mer qui avaient pour habitude de boire un coup avant de s'adresser aux autres gens. Et donc notre patate demanda à la vieille tomate si elle savait comment faire pour rejoindre le pays des télépathes iroquois. Bien sûr, elle l'écrivit, vu qu'elle ne savait pas parler ! Mais il se trouvait que la vieille tomate ne savait pas lire... c'est bête. Alors elle lui fit passer le message en morse ! Et c'est là qu'un Papa Noël tomba du ciel pour lui dire qu'elle était sur la liste des méchants enfants.

En effet, la patate avait, un jour, poussé sa rivale dans une friteuse et la pauvre vieille l'avait maudit, hurlant qu'elle n'avait aucune envie de devenir une frite ! Et qu'elle allait s'en plaindre à Papa Noël ! C'est qu'elle n'avait pas menti, cette gueuse ! Et notre pauvre patate était maintenant dans une situation délicate. Elle voulut proposer un marché au Père Noël : Une bouche pour pouvoir présenter ses excuses à sa patate rivale. (Évidemment, elle écrivit tout ça sur un bout de papier). Le Père Noël resta songeur. Cette idée lui paraissait être une ruse pour que la patate n'ait pas besoin d'aller voir le sorcier. Il réfléchit puis finit par accepter à condition qu'il vienne avec elle pour voir ses excuses.

La patate rumina. Peste ! C'est qu'elle ne comptait pas vraiment les présenter ! Cependant, elle pouvait toujours trouver un moyen de s'éclipser une fois qu'elle aura une bouche ! C'est qu'elle était sournoise, cette patate. Elle accepta donc le marché et tenta de mettre son plan diabolique à exécution. C'est qu'elle avait oublié la tomate ! Cette dernière, même si elle savait pas lire, avait compris le petit jeu de la patate et grimpa en cachette dans la hotte de Papa Noël pour la punir de son méfait à venir ! Car oui, la tomate, sous ses faux airs de vieille dame sans rien d'exceptionnel, était à moitié fée ! (La même qui a prêter sa boite à Feliciano dans le premier épisode d'Hetalia ! Que le monde est petit !)
C'est donc, cachée dans la hotte que Tomate partit en compagnie de Patate et Papa Noël pour trouver Patate-Rivale. Le chemin était semé d'embûches : loups, mangeurs de patates (autrement appelés "Allemands"), enfants hystériques... Il en allait de leur santé mentale lorsqu'ils arrivèrent ENFIN à destination ! Mais, malheur ! Patate-Rivale avait été coupée en lamelle et frite en frites définitivement ! Qui avait donc pu commettre ce crime atroce !?!

Même Patate en avait gros sur la patate. Elle regarda le Père Noël avec un semblant de terreur. Tomate sortit de la hotte et cria :

- NONNN ! L'infâme Grand-Manitou à encore fait une victime !!

Les deux autres sursautèrent car, évidemment, ils ne se doutaient pas que Tomate était montée avec eux. Le silence se fit, puis Patate osa demander qui était le Grand-Manitou. Tomate pâlit. C'est que, ce mécréant, c'était le pire mangeur de frites qui existait au monde ! C'était un Belge ! En entendant le mot "Belge", Patate eut un haut-le-cœur. Le Père Noël voulut qu'ils se rendent là où l'homme se trouvait, elle refusa catégoriquement.

– Quitte à perdre ma bouche, dit-elle, tant pis ! Je refuse d'aller voir ce monstre tant que je suis Patate !

Elle lui tourna la dos et s'enfuit, résolue à trouver le magicien qui la changera en princesse-grenouille...
Mais il se trouvait que ledit magicien était retenu en otage par le Grand-Manitou ! Pauvre Patate... Elle qui tenait tant à ne plus redouter les Belge, mais les Français (hmmm, cuisses de grenouiiiilles). Comment allait-elle faire ? Il lui fallait trouver un allié de poids... un allié comme... Scone-man ! Mais où se trouvait-il ? Elle réfléchit un instant... Mais bien sûr ! Scone-man était là où l'on entendait les cris de dégoût ! Elle tendit l'oreille à la recherche du "Beeeuurrk !" singulier à la présence de Scone-man mais n'étendit rien... Elle devait le chercher... même si ça lui prendrait du temps !!!

Là encore, un inconnu survint. C'était Gelée. Elle n'avait pas de chance Gelée, elle était détestée. Mais grande amie de Scone-man. Elle proposa à Patate de la mener à lui à une condition :

- Je veux bien te mener à Scone-man à condition que tu me donnes ta PlayStation 3 !

Patate était horrifiée. Comment Gelée pouvait-elle oser lui demander ça ?! C'était impensable ! Sa PlayStation, c'était... c'était... comme sa grande soeur qu'elle n'avait jamais pu avoir ! Elle partageait tout avec sa PlayStation ! Elle ne pouvait vraiment pas le lui passé !! Alors elle décidé de ruser une nouvelle fois...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hetalia-world.com/
avatar
C'est d'la bombe !
C'est d'la bombe !

Délits : 1586
Date d'arrivée : 13/08/2012
Age : 23

Description fédérale
Crime: sa naissance
Toutes ces petites choses à savoir:

MessageSujet: Re: Histoire sans fin   Dim 26 Aoû - 21:20

C'est l'histoire d'une patate qui rêvait d'être une princesse-grenouille au pays des asperges. Mais, comme elle ne savait pas parler, elle décida d'aller voir un sorcier qui vivait dans les contrées sauvages des télépathes iroquois. Sur sa route, elle rencontra une vieille tomate qui, entre ses moments de sagesse et de folie, servait de guide aux charpentiers venus de l'autre côté de la mer qui avaient pour habitude de boire un coup avant de s'adresser aux autres gens. Et donc notre patate demanda à la vieille tomate si elle savait comment faire pour rejoindre le pays des télépathes iroquois. Bien sûr, elle l'écrivit, vu qu'elle ne savait pas parler ! Mais il se trouvait que la vieille tomate ne savait pas lire... c'est bête. Alors elle lui fit passer le message en morse ! Et c'est là qu'un Papa Noël tomba du ciel pour lui dire qu'elle était sur la liste des méchants enfants.

En effet, la patate avait, un jour, poussé sa rivale dans une friteuse et la pauvre vieille l'avait maudit, hurlant qu'elle n'avait aucune envie de devenir une frite ! Et qu'elle allait s'en plaindre à Papa Noël ! C'est qu'elle n'avait pas menti, cette gueuse ! Et notre pauvre patate était maintenant dans une situation délicate. Elle voulut proposer un marché au Père Noël : Une bouche pour pouvoir présenter ses excuses à sa patate rivale. (Évidemment, elle écrivit tout ça sur un bout de papier). Le Père Noël resta songeur. Cette idée lui paraissait être une ruse pour que la patate n'ait pas besoin d'aller voir le sorcier. Il réfléchit puis finit par accepter à condition qu'il vienne avec elle pour voir ses excuses.

La patate rumina. Peste ! C'est qu'elle ne comptait pas vraiment les présenter ! Cependant, elle pouvait toujours trouver un moyen de s'éclipser une fois qu'elle aura une bouche ! C'est qu'elle était sournoise, cette patate. Elle accepta donc le marché et tenta de mettre son plan diabolique à exécution. C'est qu'elle avait oublié la tomate ! Cette dernière, même si elle savait pas lire, avait compris le petit jeu de la patate et grimpa en cachette dans la hotte de Papa Noël pour la punir de son méfait à venir ! Car oui, la tomate, sous ses faux airs de vieille dame sans rien d'exceptionnel, était à moitié fée ! (La même qui a prêter sa boite à Feliciano dans le premier épisode d'Hetalia ! Que le monde est petit !)
C'est donc, cachée dans la hotte que Tomate partit en compagnie de Patate et Papa Noël pour trouver Patate-Rivale. Le chemin était semé d'embûches : loups, mangeurs de patates (autrement appelés "Allemands"), enfants hystériques... Il en allait de leur santé mentale lorsqu'ils arrivèrent ENFIN à destination ! Mais, malheur ! Patate-Rivale avait été coupée en lamelle et frite en frites définitivement ! Qui avait donc pu commettre ce crime atroce !?!

Même Patate en avait gros sur la patate. Elle regarda le Père Noël avec un semblant de terreur. Tomate sortit de la hotte et cria :

- NONNN ! L'infâme Grand-Manitou à encore fait une victime !!

Les deux autres sursautèrent car, évidemment, ils ne se doutaient pas que Tomate était montée avec eux. Le silence se fit, puis Patate osa demander qui était le Grand-Manitou. Tomate pâlit. C'est que, ce mécréant, c'était le pire mangeur de frites qui existait au monde ! C'était un Belge ! En entendant le mot "Belge", Patate eut un haut-le-cœur. Le Père Noël voulut qu'ils se rendent là où l'homme se trouvait, elle refusa catégoriquement.

– Quitte à perdre ma bouche, dit-elle, tant pis ! Je refuse d'aller voir ce monstre tant que je suis Patate !

Elle lui tourna la dos et s'enfuit, résolue à trouver le magicien qui la changera en princesse-grenouille...
Mais il se trouvait que ledit magicien était retenu en otage par le Grand-Manitou ! Pauvre Patate... Elle qui tenait tant à ne plus redouter les Belge, mais les Français (hmmm, cuisses de grenouiiiilles). Comment allait-elle faire ? Il lui fallait trouver un allié de poids... un allié comme... Scone-man ! Mais où se trouvait-il ? Elle réfléchit un instant... Mais bien sûr ! Scone-man était là où l'on entendait les cris de dégoût ! Elle tendit l'oreille à la recherche du "Beeeuurrk !" singulier à la présence de Scone-man mais n'étendit rien... Elle devait le chercher... même si ça lui prendrait du temps !!!

Là encore, un inconnu survint. C'était Gelée. Elle n'avait pas de chance Gelée, elle était détestée. Mais grande amie de Scone-man. Elle proposa à Patate de la mener à lui à une condition :

- Je veux bien te mener à Scone-man à condition que tu me donnes ta PlayStation 3 !

Patate était horrifiée. Comment Gelée pouvait-elle oser lui demander ça ?! C'était impensable ! Sa PlayStation, c'était... c'était... comme sa grande soeur qu'elle n'avait jamais pu avoir ! Elle partageait tout avec sa PlayStation ! Elle ne pouvait vraiment pas le lui passé !! Alors elle décida de ruser une nouvelle fois...

– La PlayStation 3 est démodée ! Ne préfères-tu pas la Wii ?


Und der Haifisch der hat Tränen, und die laufen vom Gesicht. Doch der Haifisch lebt im Wasser so die Tränen sieht man nicht.  In der Tiefe ist es einsam und so manche Zähre fließt. Und so kommt es, dass das Wasser in den Meeren salzig ist.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Qui désire une bonne bière belge ?
Qui désire une bonne bière belge ?

Délits : 334
Date d'arrivée : 24/08/2012

Description fédérale
Crime: Elle aurait assassiné son ex....
Toutes ces petites choses à savoir:

MessageSujet: Re: Histoire sans fin   Lun 27 Aoû - 10:03

C'est l'histoire d'une patate qui rêvait d'être une princesse-grenouille au pays des asperges. Mais, comme elle ne savait pas parler, elle décida d'aller voir un sorcier qui vivait dans les contrées sauvages des télépathes iroquois. Sur sa route, elle rencontra une vieille tomate qui, entre ses moments de sagesse et de folie, servait de guide aux charpentiers venus de l'autre côté de la mer qui avaient pour habitude de boire un coup avant de s'adresser aux autres gens. Et donc notre patate demanda à la vieille tomate si elle savait comment faire pour rejoindre le pays des télépathes iroquois. Bien sûr, elle l'écrivit, vu qu'elle ne savait pas parler ! Mais il se trouvait que la vieille tomate ne savait pas lire... c'est bête. Alors elle lui fit passer le message en morse ! Et c'est là qu'un Papa Noël tomba du ciel pour lui dire qu'elle était sur la liste des méchants enfants.

En effet, la patate avait, un jour, poussé sa rivale dans une friteuse et la pauvre vieille l'avait maudit, hurlant qu'elle n'avait aucune envie de devenir une frite ! Et qu'elle allait s'en plaindre à Papa Noël ! C'est qu'elle n'avait pas menti, cette gueuse ! Et notre pauvre patate était maintenant dans une situation délicate. Elle voulut proposer un marché au Père Noël : Une bouche pour pouvoir présenter ses excuses à sa patate rivale. (Évidemment, elle écrivit tout ça sur un bout de papier). Le Père Noël resta songeur. Cette idée lui paraissait être une ruse pour que la patate n'ait pas besoin d'aller voir le sorcier. Il réfléchit puis finit par accepter à condition qu'il vienne avec elle pour voir ses excuses.

La patate rumina. Peste ! C'est qu'elle ne comptait pas vraiment les présenter ! Cependant, elle pouvait toujours trouver un moyen de s'éclipser une fois qu'elle aura une bouche ! C'est qu'elle était sournoise, cette patate. Elle accepta donc le marché et tenta de mettre son plan diabolique à exécution. C'est qu'elle avait oublié la tomate ! Cette dernière, même si elle savait pas lire, avait compris le petit jeu de la patate et grimpa en cachette dans la hotte de Papa Noël pour la punir de son méfait à venir ! Car oui, la tomate, sous ses faux airs de vieille dame sans rien d'exceptionnel, était à moitié fée ! (La même qui a prêter sa boite à Feliciano dans le premier épisode d'Hetalia ! Que le monde est petit !)
C'est donc, cachée dans la hotte que Tomate partit en compagnie de Patate et Papa Noël pour trouver Patate-Rivale. Le chemin était semé d'embûches : loups, mangeurs de patates (autrement appelés "Allemands"), enfants hystériques... Il en allait de leur santé mentale lorsqu'ils arrivèrent ENFIN à destination ! Mais, malheur ! Patate-Rivale avait été coupée en lamelle et frite en frites définitivement ! Qui avait donc pu commettre ce crime atroce !?!

Même Patate en avait gros sur la patate. Elle regarda le Père Noël avec un semblant de terreur. Tomate sortit de la hotte et cria :

- NONNN ! L'infâme Grand-Manitou à encore fait une victime !!

Les deux autres sursautèrent car, évidemment, ils ne se doutaient pas que Tomate était montée avec eux. Le silence se fit, puis Patate osa demander qui était le Grand-Manitou. Tomate pâlit. C'est que, ce mécréant, c'était le pire mangeur de frites qui existait au monde ! C'était un Belge ! En entendant le mot "Belge", Patate eut un haut-le-cœur. Le Père Noël voulut qu'ils se rendent là où l'homme se trouvait, elle refusa catégoriquement.

– Quitte à perdre ma bouche, dit-elle, tant pis ! Je refuse d'aller voir ce monstre tant que je suis Patate !

Elle lui tourna la dos et s'enfuit, résolue à trouver le magicien qui la changera en princesse-grenouille...
Mais il se trouvait que ledit magicien était retenu en otage par le Grand-Manitou ! Pauvre Patate... Elle qui tenait tant à ne plus redouter les Belge, mais les Français (hmmm, cuisses de grenouiiiilles). Comment allait-elle faire ? Il lui fallait trouver un allié de poids... un allié comme... Scone-man ! Mais où se trouvait-il ? Elle réfléchit un instant... Mais bien sûr ! Scone-man était là où l'on entendait les cris de dégoût ! Elle tendit l'oreille à la recherche du "Beeeuurrk !" singulier à la présence de Scone-man mais n'étendit rien... Elle devait le chercher... même si ça lui prendrait du temps !!!

Là encore, un inconnu survint. C'était Gelée. Elle n'avait pas de chance Gelée, elle était détestée. Mais grande amie de Scone-man. Elle proposa à Patate de la mener à lui à une condition :

- Je veux bien te mener à Scone-man à condition que tu me donnes ta PlayStation 3 !

Patate était horrifiée. Comment Gelée pouvait-elle oser lui demander ça ?! C'était impensable ! Sa PlayStation, c'était... c'était... comme sa grande soeur qu'elle n'avait jamais pu avoir ! Elle partageait tout avec sa PlayStation ! Elle ne pouvait vraiment pas le lui passé !! Alors elle décida de ruser une nouvelle fois...

– La PlayStation 3 est démodée ! Ne préfères-tu pas la Wii ?

La Gelée tomba dans le panneau. Mais oui ! La Wii, c'était mieux ! Elle accepta donc le compromis et la conduit jusqu'à Scone-man !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hetalia-world.com/
avatar
C'est d'la bombe !
C'est d'la bombe !

Délits : 1586
Date d'arrivée : 13/08/2012
Age : 23

Description fédérale
Crime: sa naissance
Toutes ces petites choses à savoir:

MessageSujet: Re: Histoire sans fin   Lun 27 Aoû - 10:22

'est l'histoire d'une patate qui rêvait d'être une princesse-grenouille au pays des asperges. Mais, comme elle ne savait pas parler, elle décida d'aller voir un sorcier qui vivait dans les contrées sauvages des télépathes iroquois. Sur sa route, elle rencontra une vieille tomate qui, entre ses moments de sagesse et de folie, servait de guide aux charpentiers venus de l'autre côté de la mer qui avaient pour habitude de boire un coup avant de s'adresser aux autres gens. Et donc notre patate demanda à la vieille tomate si elle savait comment faire pour rejoindre le pays des télépathes iroquois. Bien sûr, elle l'écrivit, vu qu'elle ne savait pas parler ! Mais il se trouvait que la vieille tomate ne savait pas lire... c'est bête. Alors elle lui fit passer le message en morse ! Et c'est là qu'un Papa Noël tomba du ciel pour lui dire qu'elle était sur la liste des méchants enfants.

En effet, la patate avait, un jour, poussé sa rivale dans une friteuse et la pauvre vieille l'avait maudit, hurlant qu'elle n'avait aucune envie de devenir une frite ! Et qu'elle allait s'en plaindre à Papa Noël ! C'est qu'elle n'avait pas menti, cette gueuse ! Et notre pauvre patate était maintenant dans une situation délicate. Elle voulut proposer un marché au Père Noël : Une bouche pour pouvoir présenter ses excuses à sa patate rivale. (Évidemment, elle écrivit tout ça sur un bout de papier). Le Père Noël resta songeur. Cette idée lui paraissait être une ruse pour que la patate n'ait pas besoin d'aller voir le sorcier. Il réfléchit puis finit par accepter à condition qu'il vienne avec elle pour voir ses excuses.

La patate rumina. Peste ! C'est qu'elle ne comptait pas vraiment les présenter ! Cependant, elle pouvait toujours trouver un moyen de s'éclipser une fois qu'elle aura une bouche ! C'est qu'elle était sournoise, cette patate. Elle accepta donc le marché et tenta de mettre son plan diabolique à exécution. C'est qu'elle avait oublié la tomate ! Cette dernière, même si elle savait pas lire, avait compris le petit jeu de la patate et grimpa en cachette dans la hotte de Papa Noël pour la punir de son méfait à venir ! Car oui, la tomate, sous ses faux airs de vieille dame sans rien d'exceptionnel, était à moitié fée ! (La même qui a prêter sa boite à Feliciano dans le premier épisode d'Hetalia ! Que le monde est petit !)
C'est donc, cachée dans la hotte que Tomate partit en compagnie de Patate et Papa Noël pour trouver Patate-Rivale. Le chemin était semé d'embûches : loups, mangeurs de patates (autrement appelés "Allemands"), enfants hystériques... Il en allait de leur santé mentale lorsqu'ils arrivèrent ENFIN à destination ! Mais, malheur ! Patate-Rivale avait été coupée en lamelle et frite en frites définitivement ! Qui avait donc pu commettre ce crime atroce !?!

Même Patate en avait gros sur la patate. Elle regarda le Père Noël avec un semblant de terreur. Tomate sortit de la hotte et cria :

- NONNN ! L'infâme Grand-Manitou à encore fait une victime !!

Les deux autres sursautèrent car, évidemment, ils ne se doutaient pas que Tomate était montée avec eux. Le silence se fit, puis Patate osa demander qui était le Grand-Manitou. Tomate pâlit. C'est que, ce mécréant, c'était le pire mangeur de frites qui existait au monde ! C'était un Belge ! En entendant le mot "Belge", Patate eut un haut-le-cœur. Le Père Noël voulut qu'ils se rendent là où l'homme se trouvait, elle refusa catégoriquement.

– Quitte à perdre ma bouche, dit-elle, tant pis ! Je refuse d'aller voir ce monstre tant que je suis Patate !

Elle lui tourna la dos et s'enfuit, résolue à trouver le magicien qui la changera en princesse-grenouille...
Mais il se trouvait que ledit magicien était retenu en otage par le Grand-Manitou ! Pauvre Patate... Elle qui tenait tant à ne plus redouter les Belge, mais les Français (hmmm, cuisses de grenouiiiilles). Comment allait-elle faire ? Il lui fallait trouver un allié de poids... un allié comme... Scone-man ! Mais où se trouvait-il ? Elle réfléchit un instant... Mais bien sûr ! Scone-man était là où l'on entendait les cris de dégoût ! Elle tendit l'oreille à la recherche du "Beeeuurrk !" singulier à la présence de Scone-man mais n'étendit rien... Elle devait le chercher... même si ça lui prendrait du temps !!!

Là encore, un inconnu survint. C'était Gelée. Elle n'avait pas de chance Gelée, elle était détestée. Mais grande amie de Scone-man. Elle proposa à Patate de la mener à lui à une condition :

- Je veux bien te mener à Scone-man à condition que tu me donnes ta PlayStation 3 !

Patate était horrifiée. Comment Gelée pouvait-elle oser lui demander ça ?! C'était impensable ! Sa PlayStation, c'était... c'était... comme sa grande soeur qu'elle n'avait jamais pu avoir ! Elle partageait tout avec sa PlayStation ! Elle ne pouvait vraiment pas le lui passé !! Alors elle décida de ruser une nouvelle fois...

– La PlayStation 3 est démodée ! Ne préfères-tu pas la Wii ?

La Gelée tomba dans le panneau. Mais oui ! La Wii, c'était mieux ! Elle accepta donc le compromis et la conduit jusqu'à Scone-man ! Arrivé à lui, elle se prosterna, le supplia, le cajola : il DEVAIT l'aider !




Und der Haifisch der hat Tränen, und die laufen vom Gesicht. Doch der Haifisch lebt im Wasser so die Tränen sieht man nicht.  In der Tiefe ist es einsam und so manche Zähre fließt. Und so kommt es, dass das Wasser in den Meeren salzig ist.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Qui désire une bonne bière belge ?
Qui désire une bonne bière belge ?

Délits : 334
Date d'arrivée : 24/08/2012

Description fédérale
Crime: Elle aurait assassiné son ex....
Toutes ces petites choses à savoir:

MessageSujet: Re: Histoire sans fin   Lun 27 Aoû - 10:40

C'est l'histoire d'une patate qui rêvait d'être une princesse-grenouille au pays des asperges. Mais, comme elle ne savait pas parler, elle décida d'aller voir un sorcier qui vivait dans les contrées sauvages des télépathes iroquois. Sur sa route, elle rencontra une vieille tomate qui, entre ses moments de sagesse et de folie, servait de guide aux charpentiers venus de l'autre côté de la mer qui avaient pour habitude de boire un coup avant de s'adresser aux autres gens. Et donc notre patate demanda à la vieille tomate si elle savait comment faire pour rejoindre le pays des télépathes iroquois. Bien sûr, elle l'écrivit, vu qu'elle ne savait pas parler ! Mais il se trouvait que la vieille tomate ne savait pas lire... c'est bête. Alors elle lui fit passer le message en morse ! Et c'est là qu'un Papa Noël tomba du ciel pour lui dire qu'elle était sur la liste des méchants enfants.

En effet, la patate avait, un jour, poussé sa rivale dans une friteuse et la pauvre vieille l'avait maudit, hurlant qu'elle n'avait aucune envie de devenir une frite ! Et qu'elle allait s'en plaindre à Papa Noël ! C'est qu'elle n'avait pas menti, cette gueuse ! Et notre pauvre patate était maintenant dans une situation délicate. Elle voulut proposer un marché au Père Noël : Une bouche pour pouvoir présenter ses excuses à sa patate rivale. (Évidemment, elle écrivit tout ça sur un bout de papier). Le Père Noël resta songeur. Cette idée lui paraissait être une ruse pour que la patate n'ait pas besoin d'aller voir le sorcier. Il réfléchit puis finit par accepter à condition qu'il vienne avec elle pour voir ses excuses.

La patate rumina. Peste ! C'est qu'elle ne comptait pas vraiment les présenter ! Cependant, elle pouvait toujours trouver un moyen de s'éclipser une fois qu'elle aura une bouche ! C'est qu'elle était sournoise, cette patate. Elle accepta donc le marché et tenta de mettre son plan diabolique à exécution. C'est qu'elle avait oublié la tomate ! Cette dernière, même si elle savait pas lire, avait compris le petit jeu de la patate et grimpa en cachette dans la hotte de Papa Noël pour la punir de son méfait à venir ! Car oui, la tomate, sous ses faux airs de vieille dame sans rien d'exceptionnel, était à moitié fée ! (La même qui a prêter sa boite à Feliciano dans le premier épisode d'Hetalia ! Que le monde est petit !)
C'est donc, cachée dans la hotte que Tomate partit en compagnie de Patate et Papa Noël pour trouver Patate-Rivale. Le chemin était semé d'embûches : loups, mangeurs de patates (autrement appelés "Allemands"), enfants hystériques... Il en allait de leur santé mentale lorsqu'ils arrivèrent ENFIN à destination ! Mais, malheur ! Patate-Rivale avait été coupée en lamelle et frite en frites définitivement ! Qui avait donc pu commettre ce crime atroce !?!

Même Patate en avait gros sur la patate. Elle regarda le Père Noël avec un semblant de terreur. Tomate sortit de la hotte et cria :

- NONNN ! L'infâme Grand-Manitou à encore fait une victime !!

Les deux autres sursautèrent car, évidemment, ils ne se doutaient pas que Tomate était montée avec eux. Le silence se fit, puis Patate osa demander qui était le Grand-Manitou. Tomate pâlit. C'est que, ce mécréant, c'était le pire mangeur de frites qui existait au monde ! C'était un Belge ! En entendant le mot "Belge", Patate eut un haut-le-cœur. Le Père Noël voulut qu'ils se rendent là où l'homme se trouvait, elle refusa catégoriquement.

– Quitte à perdre ma bouche, dit-elle, tant pis ! Je refuse d'aller voir ce monstre tant que je suis Patate !

Elle lui tourna la dos et s'enfuit, résolue à trouver le magicien qui la changera en princesse-grenouille...
Mais il se trouvait que ledit magicien était retenu en otage par le Grand-Manitou ! Pauvre Patate... Elle qui tenait tant à ne plus redouter les Belge, mais les Français (hmmm, cuisses de grenouiiiilles). Comment allait-elle faire ? Il lui fallait trouver un allié de poids... un allié comme... Scone-man ! Mais où se trouvait-il ? Elle réfléchit un instant... Mais bien sûr ! Scone-man était là où l'on entendait les cris de dégoût ! Elle tendit l'oreille à la recherche du "Beeeuurrk !" singulier à la présence de Scone-man mais n'étendit rien... Elle devait le chercher... même si ça lui prendrait du temps !!!

Là encore, un inconnu survint. C'était Gelée. Elle n'avait pas de chance Gelée, elle était détestée. Mais grande amie de Scone-man. Elle proposa à Patate de la mener à lui à une condition :

- Je veux bien te mener à Scone-man à condition que tu me donnes ta PlayStation 3 !

Patate était horrifiée. Comment Gelée pouvait-elle oser lui demander ça ?! C'était impensable ! Sa PlayStation, c'était... c'était... comme sa grande soeur qu'elle n'avait jamais pu avoir ! Elle partageait tout avec sa PlayStation ! Elle ne pouvait vraiment pas le lui passé !! Alors elle décida de ruser une nouvelle fois...

– La PlayStation 3 est démodée ! Ne préfères-tu pas la Wii ?

La Gelée tomba dans le panneau. Mais oui ! La Wii, c'était mieux ! Elle accepta donc le compromis et la conduit jusqu'à Scone-man ! Arrivé à lui, elle se prosterna, le supplia, le cajola : il DEVAIT l'aider !
Mais Scone-man avait un problème plus urgent à résoudre avant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hetalia-world.com/
avatar
C'est d'la bombe !
C'est d'la bombe !

Délits : 1586
Date d'arrivée : 13/08/2012
Age : 23

Description fédérale
Crime: sa naissance
Toutes ces petites choses à savoir:

MessageSujet: Re: Histoire sans fin   Lun 27 Aoû - 12:34

C'est l'histoire d'une patate qui rêvait d'être une princesse-grenouille au pays des asperges. Mais, comme elle ne savait pas parler, elle décida d'aller voir un sorcier qui vivait dans les contrées sauvages des télépathes iroquois. Sur sa route, elle rencontra une vieille tomate qui, entre ses moments de sagesse et de folie, servait de guide aux charpentiers venus de l'autre côté de la mer qui avaient pour habitude de boire un coup avant de s'adresser aux autres gens. Et donc notre patate demanda à la vieille tomate si elle savait comment faire pour rejoindre le pays des télépathes iroquois. Bien sûr, elle l'écrivit, vu qu'elle ne savait pas parler ! Mais il se trouvait que la vieille tomate ne savait pas lire... c'est bête. Alors elle lui fit passer le message en morse ! Et c'est là qu'un Papa Noël tomba du ciel pour lui dire qu'elle était sur la liste des méchants enfants.

En effet, la patate avait, un jour, poussé sa rivale dans une friteuse et la pauvre vieille l'avait maudit, hurlant qu'elle n'avait aucune envie de devenir une frite ! Et qu'elle allait s'en plaindre à Papa Noël ! C'est qu'elle n'avait pas menti, cette gueuse ! Et notre pauvre patate était maintenant dans une situation délicate. Elle voulut proposer un marché au Père Noël : Une bouche pour pouvoir présenter ses excuses à sa patate rivale. (Évidemment, elle écrivit tout ça sur un bout de papier). Le Père Noël resta songeur. Cette idée lui paraissait être une ruse pour que la patate n'ait pas besoin d'aller voir le sorcier. Il réfléchit puis finit par accepter à condition qu'il vienne avec elle pour voir ses excuses.

La patate rumina. Peste ! C'est qu'elle ne comptait pas vraiment les présenter ! Cependant, elle pouvait toujours trouver un moyen de s'éclipser une fois qu'elle aura une bouche ! C'est qu'elle était sournoise, cette patate. Elle accepta donc le marché et tenta de mettre son plan diabolique à exécution. C'est qu'elle avait oublié la tomate ! Cette dernière, même si elle savait pas lire, avait compris le petit jeu de la patate et grimpa en cachette dans la hotte de Papa Noël pour la punir de son méfait à venir ! Car oui, la tomate, sous ses faux airs de vieille dame sans rien d'exceptionnel, était à moitié fée ! (La même qui a prêter sa boite à Feliciano dans le premier épisode d'Hetalia ! Que le monde est petit !)
C'est donc, cachée dans la hotte que Tomate partit en compagnie de Patate et Papa Noël pour trouver Patate-Rivale. Le chemin était semé d'embûches : loups, mangeurs de patates (autrement appelés "Allemands"), enfants hystériques... Il en allait de leur santé mentale lorsqu'ils arrivèrent ENFIN à destination ! Mais, malheur ! Patate-Rivale avait été coupée en lamelle et frite en frites définitivement ! Qui avait donc pu commettre ce crime atroce !?!

Même Patate en avait gros sur la patate. Elle regarda le Père Noël avec un semblant de terreur. Tomate sortit de la hotte et cria :

- NONNN ! L'infâme Grand-Manitou à encore fait une victime !!

Les deux autres sursautèrent car, évidemment, ils ne se doutaient pas que Tomate était montée avec eux. Le silence se fit, puis Patate osa demander qui était le Grand-Manitou. Tomate pâlit. C'est que, ce mécréant, c'était le pire mangeur de frites qui existait au monde ! C'était un Belge ! En entendant le mot "Belge", Patate eut un haut-le-cœur. Le Père Noël voulut qu'ils se rendent là où l'homme se trouvait, elle refusa catégoriquement.

– Quitte à perdre ma bouche, dit-elle, tant pis ! Je refuse d'aller voir ce monstre tant que je suis Patate !

Elle lui tourna la dos et s'enfuit, résolue à trouver le magicien qui la changera en princesse-grenouille...
Mais il se trouvait que ledit magicien était retenu en otage par le Grand-Manitou ! Pauvre Patate... Elle qui tenait tant à ne plus redouter les Belge, mais les Français (hmmm, cuisses de grenouiiiilles). Comment allait-elle faire ? Il lui fallait trouver un allié de poids... un allié comme... Scone-man ! Mais où se trouvait-il ? Elle réfléchit un instant... Mais bien sûr ! Scone-man était là où l'on entendait les cris de dégoût ! Elle tendit l'oreille à la recherche du "Beeeuurrk !" singulier à la présence de Scone-man mais n'étendit rien... Elle devait le chercher... même si ça lui prendrait du temps !!!

Là encore, un inconnu survint. C'était Gelée. Elle n'avait pas de chance Gelée, elle était détestée. Mais grande amie de Scone-man. Elle proposa à Patate de la mener à lui à une condition :

- Je veux bien te mener à Scone-man à condition que tu me donnes ta PlayStation 3 !

Patate était horrifiée. Comment Gelée pouvait-elle oser lui demander ça ?! C'était impensable ! Sa PlayStation, c'était... c'était... comme sa grande soeur qu'elle n'avait jamais pu avoir ! Elle partageait tout avec sa PlayStation ! Elle ne pouvait vraiment pas le lui passé !! Alors elle décida de ruser une nouvelle fois...

– La PlayStation 3 est démodée ! Ne préfères-tu pas la Wii ?

La Gelée tomba dans le panneau. Mais oui ! La Wii, c'était mieux ! Elle accepta donc le compromis et la conduit jusqu'à Scone-man ! Arrivé à lui, elle se prosterna, le supplia, le cajola : il DEVAIT l'aider !
Mais Scone-man avait un problème plus urgent à résoudre avant : il devait secourir la population américaine, sous l'emprise terrible de Hamburger !



Und der Haifisch der hat Tränen, und die laufen vom Gesicht. Doch der Haifisch lebt im Wasser so die Tränen sieht man nicht.  In der Tiefe ist es einsam und so manche Zähre fließt. Und so kommt es, dass das Wasser in den Meeren salzig ist.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Histoire sans fin   

Revenir en haut Aller en bas
 

Histoire sans fin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Underland :: Entre deux meurtres – il faut bien faire une pause :: Flood & Jeux :: Les Jeux-