Méfiez-vous toujours de votre voisin.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Clockwork Lullaby [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Je fais doucement tourner le monde.

Délits : 18
Date d'arrivée : 25/08/2013

Description fédérale
Crime: "In a closed society where everybody's guilty, the only crime is getting caught."
Toutes ces petites choses à savoir:

MessageSujet: Clockwork Lullaby [Libre]   Jeu 12 Sep - 14:01


Clockwork Lullaby [Libre]

Ce jour-là, Will avait dû se lever tôt pour s’occuper de la boutique, et bien sûr, de toutes les babioles à réparer qui allaient avec. Non pas que ce travail ne lui plaisait pas, au contraire. C’était juste agaçant de savoir que ce qu’il faisait ne servait à rien puisque, tôt ou tard, tout ce qui aurait été réparé finirait par être cassé. D’autant que certains de ces objets étaient des “créations originales”, dont le mécanisme inutilement complexe pouvait suffire, à lui seul, à rendre quiconque s’y attarderait plus d’une heure fou à lier. Cette montre à gousset, par exemple, faisait également office de boîte à musique, que l’on pouvait enclencher à sa guise d’une simple pression du doigt, sans rien dérégler. Ça, c’était la théorie. Concrètement, son propriétaire assurait que dès que la boîte à musique s’enclenchait, la montre s’arrêtait. Et, forcément, même si le problème venait à l’évidence de la boîte à musique, il s’agissait tout de même d’une montre, et c’était donc à l’horloger de s’en charger.

D’autres objets encore avaient l’air d’avoir servi à tout autre chose que ce pour quoi ils avaient été créés. Comme cette horloge de parquet qui avançait parce que le pendule était devenu émoussé. Ce n’était pas censé être possible, il n’était pas conçu pour toucher quoi que ce soit, et il n’y avait aucun problème dans le mécanisme. Au moins, ce n’était pas difficile à réparer, il suffisait de remplacer… Du sang ? Ils pourraient sans doute l’utiliser pour obtenir plus en échange de cette réparation. Il laisserait le pendule à sa place en guise d’évidence le temps que le vieux revienne. Il était parti “récolter” les services qu’on lui devait et avait confié la boutique à son apprenti. Apprenti qui se retrouvait seul dans la boutique sans avoir rien à faire et sans pouvoir s’absenter, ne serait-ce qu’un instant, au cas où un client arriverait pendant ce temps.

Dans ce cas, plus qu’une seule chose à faire, récupérer ses heures de sommeil perdues. Il s’assit au comptoir et mit sa tête entre ses bras avant de plonger dans les bras de Morphée… Un sommeil immédiat, sans rêve. Le noir complet, et le tintement d’une clochette, rien que ça. C’était le meilleur moment qu’il avait passé dans la journée. Stop ! Une clochette ? Ça voulait dire que quelqu’un était entré dans la boutique… En rassemblant toutes ses forces, il ouvrit les yeux, leva sa tête vers le client, et parvint à articuler ces quelques mots :

« Vous désirez quelque chose ? »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Clockwork Lullaby [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Underland :: RPG – La ville :: Le Quartier des affaires :: Ateliers-