Méfiez-vous toujours de votre voisin.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Just be sure you've not forgot the beans ••• Libre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
On peut faire d’un cadavre la plus belle des créatures
On peut faire d’un cadavre la plus belle des créatures

Délits : 39
Date d'arrivée : 14/10/2012

Description fédérale
Crime: Faute professionnelle
Toutes ces petites choses à savoir:

MessageSujet: Just be sure you've not forgot the beans ••• Libre   Jeu 22 Aoû - 10:18

100*100 100*100  
Un énorme pied de haricot montait contre le mur, et poussait si haut que la tige se perdait dans les nuages. Sans hésiter, Jack commença à grimper de branche en branche, de feuille en feuille.




      Petit, Anthon détestait la pluie. Il la trouvait troublante, contraignante, instable. En Inde, elle était plus souvent porteuse de peste ou de choléra que de bonnes nouvelles, comme on se plaisait à le croire dans les pays occidentaux. Les émanations toxiques provenant des usines les empoisonnaient et c'était tout ce qui lui venait à l'esprit lorsque quiconque venait à lui parler de pluie. Cette image avait persisté dans son esprit des années durant, alors même que les averses lui étaient devenues familières et que la chaleur d'un foyer lui permettait d'en voir la beauté. Il découvrit les arcs-en-ciel, les rayons de soleil cachés derrière les nuages, mais rien ne lui faisait oublier cette sensation de danger imminent qui creusait son cœur lorsque le ciel s'obscurcissait.
      Pourtant, ici, la pluie lui manquait cruellement. Tous les jours se ressemblaient à Underland. Indéfiniment. Et les seules choses qui pouvaient occasionnellement tomber de leur ciel artificiel étaient des morceaux de plafond et de nouveaux prisonniers. Cette absence ramenait durement les prisonniers à la réalité. Ils étaient des oubliés, des déchus, des déchets. Et, ironiquement, alors qu'atteindre le ciel faisait partie de ces rêves communs transmis d'une génération à l'autre, à Underland, la seule partie inaccessible de la voute était ce trou qui rejetait les nouveaux arrivants. Atteindre le fond des eaux n'avait également plus rien de romanesque ; les géants des profondeurs avaient cédé leur place à des cadavres boursouflés...
      Rien ne pouvait donc palier à son humeur morose ce jour-là. Il s'était arrêté boire un coup à la Taverne sans grande conviction puis avait mis les voiles sans attendre outre mesure, espérant croiser quelqu'un qui le tirerait de ce morne état dans lequel il était plongé. Les mains dans les poches, il déambula dans les ruelles, chose qu'il savait pertinemment inconsciente, mais si naturelle. En ceci, il espérait mettre un peu de piquant dans cette éternelle journée ensoleillée. Il devait trouver quelqu'un. Quelqu'un à soigner, avec qui parler, un compagnon de beuverie ; qu'en savait-il ; il n'avait rien d'autre à faire et la solitude lui semblait à cette heure mauvais compagne.
      Ses yeux hagards ne trouvèrent quelque chose d'intéressant qu'après quelques dizaines de minutes d'errance, lorsqu'il vit devant lui un individu qui lui faisait dos et cheminait lentement, tête baissée vers le sol. Il s'approcha encore, tenta de visualiser ce qui semblait attirer le regard de sa proie. Ne voyant rien qui ne soit autre que du sable et de la moisissure, il haussa les épaules avec une moue puis s'arrêta à quelques mètres de l'autre, assez proche pour être entendu, assez loin pour ne pas avoir à engager de pronostic vital en empiétant dans son espace naturel.

    ▬ Si vous cherchez des haricots magiques, tentez plutôt votre chance en forêt ; il n'y a guère plus que des champignons indigestes et des cadavres qui poussent ici.

      Il n'identifia pas immédiatement le randonneur du jour mais avait le faible espoir qu'il ne soit pas aussi acariâtre qu'un ours au réveil.



Spoiler:
 


HEARTLESS
Il en est des médecins comme des avocats. La seule différence c'est que l'avocat se contente de vous voler alors que le médecin vous vole et vous tue par la même occasion.
▬ Tchekhov
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Just be sure you've not forgot the beans ••• Libre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Underland :: RPG – La ville :: Les bas-bourgs :: Ruelles-