Méfiez-vous toujours de votre voisin.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Contexte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
« Nul n’est censé ignorer la loi. »
« Nul n’est censé ignorer la loi. »

Délits : 121
Date d'arrivée : 06/05/2012

Description fédérale
Crime: /
Toutes ces petites choses à savoir:

MessageSujet: Contexte   Dim 6 Mai - 23:00

Contexte



    « Coupable. »

Le verdict tombe ; la foule respire. Le crime ? Personne hormis l'accusé ne peut déterminer avec exactitude s'il l'a véritablement perpétré. Pourtant, chacun s'arrête sur le dernier mot du juge. Justice est rendue. Il faut s'incliner.
Il tord ses mains moites, espérant encore qu'un heureux hasard le sauve. Mais il n'y a rien que le murmure de la populace venue assister à son procès. Il n'y a plus aucune chance, le sort ne lui est décidément pas favorable. Coupable. Coupable. Coupable... Le mot résonne dans sa tête comme un coup de marteau. Malgré lui, il ne peut s'empêcher de fermer les yeux et de prier pour son salut. Son avocat l'avait prévenu : s'il était condamné, c'était la peine de mort ou Underland. L'un comme l'autre ne lui conviennent guère. Soit il finit tué par ceux qui se proclament justes, soit ce sont les pires criminels de l'histoire qui auront raison de lui.
La sentence tombe. On ne lui laisse pas l'honneur de finir sa vie sous les coups de la justice.

*
* *
    « Vous êtes prêt ? »

On n'est jamais prêt, a-t-il envie de répondre. Mais il se tait, la gorge nouée. Il sent déjà peser les regards sur lui alors qu'il n'est pas encore descendu. Il se sent nu, dans ce costume grotesque de prisonnier. Il a l'impression d'être déjà mort, en fait. Il écoute avec lassitude les dernières recommandations du Passeur. Inutile, aurait-il envie de dire. Aucune taupe n'en était revenue après tout, de cet endroit maudit. Personne ne sait ce qui se passe en bas. Personne n'est capable de prévoir ce que les détenus endurent et font endurer aux autres.
Le Passeur lui fait signe de s'approcher, il le place délicatement dans le tube qui doit l'expédier droit en Enfer. Il a l'impression d'être dans une bouche d'égout. Il suffoque déjà et se réjouit de ne pas être claustrophobe : ne relever que légèrement la tête pourrait lui être mortel, il a déjà à peine la place pour passer, allongé comme il l'est. Il appréhende la descente. L'homme lui serre un peu le bras, en signe de soutien, avant de le pousser d'une pression ferme sur les épaules.
S'il avait été à Disneyland, il se serait amusé ; ce n'était rien de plus qu'un immense toboggan fait de fer et de puanteur. Mais la destination est toute autre et chaque seconde fait s'accentuer son angoisse. Il a l'impression que la glissade dure une éternité. Puis, plus rien.
Il chute.
L'eau s'infiltre dans sa bouche, il coule. En prenant élan sur le fond, il remonte à la surface. Il panique. Il crache. Il se noie. C'est ce qu'il se dit, jusqu'à ce qu'une poigne vigoureuse le tire hors du lac.

    « Bienvenue à Underland, mon gars. »



Dernière édition par Le Passeur le Ven 18 Mai - 12:56, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://welcome-to-underland.bb-fr.com
 

Contexte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Underland :: Office de tourisme – Avant toute chose :: Poste d'accueil :: Contexte-